Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

La famille Carrier : d'une petite pension au Hameau Albert 1er

Par Vincent Noyoux
source : Détours en France n°176, p. 47

dt176_chamonix_carrier_gl.jpg

dt176_chamonix_carrier_gl.jpg

En 1903, Joseph Carrier profite de l’arrivée du train à Chamonix pour ouvrir une petite pension... qui attendra les jeux Olympiques
de 1924 pour avoir le chauffage dans les chambres ! 111 ans plus tard, l’hôtel est toujours entre les mains de la famille Carrier (Pierre et sa fille, Perrine, notre photo). Mais que de transformations ! La petite pension est devenue un hôtel de luxe, pas tapageur pour un sou, le Hameau Albert 1er. « On ne vient pas à Chamonix pour se montrer, contrairement à Megève. 
La clientèle ici est aussi fidèle que discrète », 
confie Pierre. Ce dernier a construit un véritable
 petit hameau de fermes savoyardes, démontant un grenier du Beaufortain ou une grange d’alpage pour les remonter autour de l’hôtel. Des logements de toute beauté, campés face au glacier des Bossons. Bâtisseur dans l’âme, alpiniste émérite (plus de dix fois le mont Blanc !), Pierre Carrier a tout de même laissé les fourneaux à son gendre, le chef Pierre Maillet. Deux étoiles au guide Michelin et cinq étoiles pour l’hôtellerie récompensent les efforts réalisés par la famille depuis plus d’un siècle.
Tags