4 bonnes raisons de visiter le Mont-Saint-Michel en 2015

Par Clio Bayle

Vous songez à visiter le Mont Saint-Michel lors de vos prochaines vacances, mais vous êtes encore hésitant ? Nous allons donc tenter de vous convaincre ! D’autant plus que 2015 est une année très spéciale pour le rocher. Elle marque la fin de plus de 10 ans de travaux, de restauration et le retour de son caractère insulaire, perdu au 19e siècle ! Un grand spectacle de son, d’images, de lumières lieu le 16 octobre pour célébrer la fin des grands travaux. Alors chez Détours en France, nous vous donnons 4 raisons d’aller visiter le Mont Saint-Michel lors de vos prochaines vacances.

Spectacle inaugural pour la fin des grands travaux du Mont-Saint-Michel

paysage_800x600_1_vnc_1.jpg
Pour fêter la fin de 20 années d'études et de travaux, la Merveille accueillera une soirée spéciale le vendredi 16 octobre 2015. Le spectacle d’images, de lumières et de son débutera à 20h sur le barrage du Couesnon et sur le nouveau pont-passerelle. Toutes les informations sur le site du projet Mont-Saint-Michel.

  • Accès libre et gratuit.
  • Parcs de stationnement gratuits à partir de 19h.

Découvrir le Mont-Saint-Michel en tant qu'île !

Mont-Saint-Michel de nuit vu depuis le pont-passerelle

À moins que vous n'ayez 135 ans, vous n'avez jamais pu visiter le Mont-Saint-Michel lorsqu'il était complètement cerné par les eaux ! Le phénomène ne s'est pas produit depuis la construction de la route-digue en 1880. Sa destruction, ainsi que la mise en place d'un système de désensablement progressif de la baie permettent désormais au rocher de redevenir une île. Attention, le phénomène n'est pas visible toute l'année, mais environ 100 jours par an, quand le coefficient de marée est suffisamment élevé.

Quand y aller ?

  • Quand le coefficient de marées dépasse 110 pour que la plateforme qui se trouve entre le pont-passerelle et l'entrée du Mont-Saint-Michel soit complètement submergée. Voir les coefficients et les horaires de marées 2015.
  • À  partir de la fin de l’été 2015, le Mont aura retrouvé toute sa superbe. Une partie des travaux n'est pas encore terminée et devrait s'achever en juin-juillet.

De nouvelles perspectives

Les remparts du Mont-Saint-Michel

La destruction de la route digue et du parking qui se trouvait au pied du Mont ont permit la mise à jour d'une partie des remparts. Certaines meurtrière visibles sur la photo ci-dessus n'avaient pas vu la lumière du jour depuis 1880 !

Mont-Saint-Michel-thomasjouanneausignatures.jpg

La vue depuis le pont-passerelle inspire bien des photographes, amateurs et professionnels. Un large couloir piéton a été aménagé pour permettre à ceux qui le désirent de parcourir à pieds les 2 kilomètres qui séparent le continent du rocher. Par beau temps, la balade est un must ! Si vous n'avez pas cette chance, les navettes permettent aussi de profiter de la vue.

La réouverture de l’escalier de dentelle

Vue depuis le sommet de l'abbaye du Mont-Saint-Michel

Pour éviter la marée humaine qui déferle dans l'abbaye tous les jours, mieux vaut opter pour une visite thématique du lieu, en petit groupe. Cette année, un nouveau circuit offre un accès inédit à un lieu prodigieux. Baptisée «Un dimanche dans le ciel de l'archange », cette balade vous amènera sur le toit terrasse du chœur de l'église abbatiale et à l'extraordinaire escalier de Dentelles, rouvert cette année après 10 ans de fermeture. L'ascension est pour le moins impressionnante et la vue depuis le sommet à couper le souffle ! Impossible de contempler la baie depuis un point plus élevé, et puisque l'escalier n'est accessible qu'à un groupe de 10 personnes maximum, le sentiment d'être privilégié est garanti !

La visite de nuit

Autre parade pour éviter les foules : une promenade nocturne. Le Centre des monuments nationaux propose une visite de nuit dans l'abbaye. Pour l'occasion, l'édifice médiéval s'illumine jusqu'à minuit. Attention, cette visite n'est organisée que l'été : du 11 juillet au 29 août.

Un rocher fraîchement restauré

ardoise travassac -co.gachen-9.jpg

Et si ça ne suffisait pas, cette année marque également la fin d'une longue campagne de restauration des bâtiments du rocher, dont l'abbaye elle-même. Le chantier des toits de l'abbaye du Mont-Saint-Michel et du réfectoire des moines est arrivé à son terme en mars dernier après 14 années de travaux.

L'Ardoise de Travassac

C'est une ardoise de Corrèze, l'ardoise de Travassac, qui a été choisie pour le prestigieux chantier. À la fois robuste et d'aspect traditionnel, cette ardoise travaillée à la main a également été sélectionnée par d'autres grands monuments comme l'église du Sacré-Cœur de Rodez, le couvent des Augustines à Bayeux, le couvent des Jacobins à Morlaix.

Regardez aussi notre chronique sur le Mag de Campagne TV