L'Albanais : territoire entre lacs et montagnes

Par Vincent Noyoux
source : Détours en France n°176, p. 39

Entre le lac d’Annecy et le lac du Bourget, l’Albanais déroule ses collines bosselées et ses vallons riants, qui lui donnent des airs de Toscane. Châteaux médiévaux et gorges encaissées ponctuent cet avant-pays méconnu, à cheval sur la Savoie et la Haute-Savoie. Imitons les gens du cru et jouons à saute-frontières le temps d’une promenade bucolique.

Les gorges du Fier

Les gorges du Fier

Principale rivière de Haute-Savoie, le Fier prend sa source au pied du mont Charvin à 2 019 mètres d’altitude. Il se jette dans le Rhône, en aval de Seyssel, 70 kilomètres plus bas : il a franchi près de 1 800 mètres de dénivelé.

L’Albanais ? Avouons que nous n’avions jamais entendu parler de cette campagne comprise entre les massifs des Bauges, des Bornes-Aravis et le Jura. Les gorges du Fier offrent un spectacle particulièrement dépaysant. Formées par l’érosion liée aux fortes pluies et à la fonte des glaciers, elles évoquent un bout d’Amazonie avec leurs hautes falaises couvertes de mousses d’où pendent des lianes. Descendu des Aravis pour se jeter dans le Rhône, le Fier gronde en contrebas, rendu furieux par l’étroit goulet qui lui sert de lit. Les gorges ne dépassent pas 300 mètres de long, mais elles attirent les touristes depuis l’aménagement du site en 1869. La passerelle accrochée à flanc de falaise surplombe des marmites de géant avant de déboucher sur un étonnant paysage de lapiaz, véritable labyrinthe de blocs fissurés.

La passerelle surplombant les gorges du Fier


La passerelle surplombant les gorges du Fier est longue de 252 mètres et suspendue à 25 mètres au-dessus de la rivière.

Le site de la mer de Rochers


Le site de la Mer de Rochers dans les gorges du Fier est 
un impressionnant lapiaz, labyrinthe de blocs calcaires (karst) fissurés présidant à la formation de cavités naturelles.

Le château de Clermont

Château de Clermont


Les portes s’entrouvrent sur la cour d’honneur bordée de galeries à arcades et balustres du château de Clermont, sobre et élégant édifice Renaissance.

Au nord du val de Fier, le château de Clermont mérite le crochet. Un riche prélat, Gallois Regard (1512-1582), a bâti ce palais d’été qui contemple les mamelons rondouillards typiques de l’Albanais. L’art et le raffinement de la Renaissance se déploient dans l’escalier d’apparat et surtout dans la magnifique cour intérieure. Difficile de croire que, en 1973, les métayers du coin rangeaient encore leur foin et leur matériel agricole sous les galeries à double étage, alors à l’état de ruines !

Le Chéran et le lac du Bourget

Petit affluent du Fier, le tonique Chéran.


Petit affluent du Fier, le tonique Chéran prend sa source à Verrens-Arvey dans le massif des Bauges. Le cours d’eau aimante quelques orpailleurs en quête de paillettes très pures.

Le Chéran, l'autre belle rivière de l'Albanais, nous conduit à la capitale du pays, Rumilly. C'est ici que le petit Joseph Joffo trouva refuge, comme il le raconte dans Un sac de billes. La bourgadeest aussi le berceau du célèbre jouet Sophie la Girafe et le siège de Téfal. À la Chambotte, la route grimpe jusqu'au point de vue éblouissant sur le lac du Bourget. On raconte que la reine Victoria, en cure à Aix-les-Bains sous un nom d'emprunt, vint ici en chaise à porteurs pour profiter de la vue.

Le lac du Bourget depuis le belvédère de la Chambotte


Le lac du Bourget depuis le belvédère de la Chambotte.

Éternel oublié, l’Albanais ronronne au creux de ces monts et merveilles. À votre tour de le découvrir.