Fribourg : la ville du futur ?

Par Hugues Dérouard et Clio Bayle
source : Détours en France n°173, p.72

Et si l'avenir de nos villes, ce n'était pas les grattes-ciel et les structures de béton ? Et si l'agglomération du futur ressemblait davantage à un village de maisons en bois, de toutes les couleurs, recouvertes de verdure et de panneaux solaires ?  C'est en tout cas ce que nous laisse entrevoir l'étonnante ville allemande de Friboug !

Le quartier Vauban


Dans le quartier écologique Vauban, la plupart des habitants vivent sans voiture.

À seulement 40 kilomètres de Colmar, la ville allemande cumule patrimoine d'exception et vision futuriste. La ville fait figure de laboratoire européen en matière de transition énergétique. La preuve grandeur nature que progrès ne rime pas forcèment avec  regrets.

Quartier Vauban : 65% de l'énergie est produite sur place

Le quartier Vauban, traversé en son cœur par une ligne de tramway, est le symbole écologique de cette ville de 220 00 habitants. C’est un faubourg de 5 000 habitants à dix minutes en tramway au sud du centre-ville. Au tout début des années 1990, ce n’était encore qu’une zone militaire française. Après la réunifcation allemande, les soldats ont quitté l’endroit et la friche, d’une trentaine d’hectares, s’est soudainement métamorphosée : des collectifs de militants se sont emparés des casernes désafectées et, en quelques années, l’endroit est devenu l’un des premiers écoquartiers d’Europe. 65% de l’énergie y est aujourd’hui produite sur place grâce au photovoltaïque et à une centrale au bois de cogénération qui fournit électricité et chaufage.

Des Coréens, des Suédois, des Français viennent ici pour voir, comprendre, s’inspirer

Astrid Mayer, fondatrice de Freiburg Future Lab, une agence qui présente à des délégations du monde entier les atouts de la ville

Dans la peau d'un local

Quartier Vauban, huit heures du matin. Avant de rejoindre son lieu de travail à vélo, Mark va chercher son pain à l’épicerie bio du coin. Il avale un café sous le soleil, tout en bavardant avec ses amis voisins venus chercher leurs viennoiseries pour toute la famille. « Il n’y a pas si longtemps encore, Fribourg apparaissait comme une belle endormie, à l’extrémité sud- ouest de l’Allemagne », raconte ce quarantenaire en costume-basket, séduit par cette forte vie de quartier. « C’était une ville conservatrice, traditionnelle, plutôt discrète. Aujourd’hui, la ville est devenue une référence : on se déplace du monde entier pour venir dans notre quartier Vauban ! »

Fribourg « la verte »: plus qu'une politique, un état d'esprit

Quartier Vauban


Les nouvelles maison du quartier Vauban ont été construites selons les règles de l'habitat passif. Leur orientations et leurs matériaux favorisent les économies d'énergie.

 Les conditions naturelles jouent beaucoup : avec plus de 1 800 heures d’ensoleillement par an, Fribourg est l’une des villes les plus ensoleillées d’Allemagne, mais c’est pourtant malgré tout moins de soleil qu’en Italie ! 6 % de l’électricité de la ville sont produits à base d’ énergies renouvelables. C’est beaucoup et peu à la fois. Le prochain objectif est d'atteindre 10 % avec une nouvelle éolienne.

Cet esprit durable a imprégné toute la ville, qui compte 10 000 emplois rien que dans le secteur des énergies renouvelables

Cet esprit « durable », soucieux de l’environnement, a imprégné toute la ville, qui compte 10 000 emplois rien que dans le secteur des énergies renouvelables. Les panneaux photovoltaïques sont omniprésents : ils tapissent les tours des entreprises, surplombent les tribunes du stade de football ou encore les bâtiments de la gare. De nombreux parcs jalonnent l’agglomération et on ne voit pas une rue sans un supermarché bio.

Parking à vélo mobile près de la gare de Fribourg.


Symbole de l’intermodalité à l’allemande : Mobile, une station proche de la gare centrale où un millier de vélos peuvent être garés sur trois étages.

Ambiance villageoise et patrimoine d'exception

Dans le centre-ville, quasiment pas de voitures, mais un très dense réseau de pistes cyclables et de tramways. Voué aux piétons, le cœur historique de la ville n’en est que plus agréable à arpenter.

Voyez la Münsterplatz, d’où les voitures ont été chassées. Elle prend chaque matin des allures de petit bourg provincial, avec son marché aux fruits, légumes et fleurs. Surplombée par les verdoyantes montagnes de la Forêt-Noire, cette place, avec ses terrasses de café, est devenue le cœur battant de Fribourg, le rendez-vous des habitants pour un verre de vin badois.

tramway à Fribourg et un Bächle, sorte de mini-canal.

Qu'est ce qu'un Bächle fribourgeois?
Tout autour de l’Altstadt, un labyrinthe de ruelles médiévales dans lesquelles il fait bon se perdre. Vous pouvez suivre, tel un fil d’Ariane, les emblématiques Bächle fribourgeois (photo ci-dessus), alimentés par les eaux de la rivière Dreisam. Caractéristiques de la ville, ces étroites rigoles en pierre, destinées, au Moyen Âge, à l’alimentation en eau non potable et probablement à l’extinction des incendies, bordent encore les rues de la vieille ville et, dès les beaux jours, les enfants comme les adultes n’hésitent pas à y faire trempette.

On dit que si le visiteur met un pied dans l’eau par inadvertance, il reviendra un jour à Fribourg ou il se mariera ici !

Le Gewerbekanal

Et pour une balade romantique...

C’est l’endroit le plus romantique de la ville, avec la rue Fischerau et ses anciennes maisons de pêcheurs et de tanneurs qui baignent dans les eaux du Gewerbekanal. Le soir, lorsque les terrasses des biergarten (brasseries en plein air) s’animent, l’ambiance y est d’une douceur rare, loin des rumeurs de la ville.

Les bons plans de Détours en France

MANGER
Zum Roten Bären : Oberlinden 12. +49 761 / 387 87-0 etroter-baeren.de. Un peu de l’âme de Fribourg : c’est le plus ancien restaurant de la ville (l’auberge est mentionnée depuis 1387 !). Cuisine typiquement badoise. Grand choix de vins. Prévoir un budget de 30 €.
Biergarten : Hausbrauerei Feierling, Gerberau 46. +49 761 / 243 480 et feierling de. Une agréable brasserie artisanale, que l’on peut visiter. On y mange pour 10 €, sur une terrasse au bord de l’eau, à l’ombre des châtaigniers.
Restaurant Dattler : Am Schlossberg, 1, +49 761 / 137 1700 et dattler.de. Avant tout pour la vue : sur la colline du Schlossberg, à l’est, ce restaurant chic surplombe la vieille ville avec majesté. Cette institution est tenue depuis cinq générations par la même famille.
DORMIR
Park Hotel Post : Am Colombipark, Eisenbahnstrasse 35/37. +49 761 / 385 480 et park-hotel-post.de. Tout près du parc Colombi, un élégant hôtel aux chambres tout confort. Chambre double à partir de 129 €.

Musée des Augustins


L'extraordinaire musée des Augustins. Dans une scénographie raffinée et épurée, on y fait un exceptionnel voyage dans l'art badois, du début du Moyen Âge au XIXe siècle.

Les incontournables

TOURISME
Office de tourisme : Rathausplatz 2-4, 79098 Freiburg. +49 761 / 3881-880 et freiburg.de (site en français).
LES VISITES IMMANQUABLES
Musée des Augustins : Am Augustinerplatz. +49 761 / 201 2531 et freiburg.de. Entrée : 6 €.
Musée archéologique : Colombischlössle, Rotterckring 5. +49 761 / 201 2571. Dans une extravagante villa néogothique du XIXe siècle, de style anglais, une impressionnante collection d’objets archéologiques issus de la région. Entrée : 3 €.
Musée d’art moderne : Marienstrasse, 10a. 
+49 761 / 201 2583. De l’expressionnisme allemand
 à la peinture abstraite, des chefs-d’œuvre de la peinture contemporaine. Une salle est consacrée au plus célèbre des peintres fribourgeois, Julius Bissier (1893-1965). Entrée : 3 €.