Les aiguilles Rouges : le mont Blanc pour témoin

Par Vincent Noyoux
source : Détours en France n°176, p. 52

Au départ de Chamonix, une belle randonnée en famille d’une journée gravit les pentes du massif des Aiguilles Rouges jusqu’à l’aiguillette des Houches. Sous l’œil du mont Blanc, on y découvre une réserve naturelle, des sommets à foison, mais aussi des chamois et des bouquetins, des lacs et des alpages. Et au bout du chemin, un pique-nique face à un panorama à 360°.

Mont Blanc

Quand le Mont Blanc perd de la hauteur

4808,73 m, soit environ 2 mètres de moins qu'en 2013 (4810,02 m). Oubliez le traditionnel "4807 m" appris par cœur à l'école comme on apprend les tables de multiplication ! L'altitude du plus haut sommet de France - et d'Europe - a été mesurée en septembre 2015 par une équipe de géomètres-experts de Haute-Savoie. Cette altitude évolue au fil du temps en fonction des chutes de neige, du vent et de la météo. Elle n'était pas repassée sous la barre des 4810 mètres depuis 2005.

Le glacier des Bossons


Ce paysage de séracs (gigantesques blocs de glace nés de la fracturation d’un glacier par rupture de pente) sur le glacier des Bossons impressionne. Il faut dire que c'est la plus grande cascade de glace d'Europe. Bien préparée – comme doit l’être chaque randonnée montagnarde –, cette balade constitue un observatoire privilégié face aux glaciers et aux sommets du massif du Mont-Blanc, pour approcher la vie animale sauvage (bouquetins, chamois et autres sympathiques marmottes).

Le glacier des Bossons


Vue de plus bas, on distingue mieux cette longue langue de glace qui dévale du mont Blanc, entre les Aiguilles Rouges et le dôme du Goûter, jusque dans la vallée de Chamonix, juste au-dessus du village des Bossons. À l’arrière-plan, l’aiguille du Midi, la plus haute des aiguilles de Chamonix, culmine à 3 842 mètres. Elle est le point d’arrivée de la télécabine Panoramic Mont-Blanc.

Les chalets de Samoteux sur le massif des Aiguilles Rouges


Sur le massif des Aiguilles Rouges, les chalets de Samoteux marquent le point de départ de la randonnée à l’aiguillette des Houches via le mythique GR® du Tour du Mont-Blanc.

La statue du christ-roi dans la forêt de Coupeau


Aux Houches, saillant de la forêt de Coupeau, la statue du christ-roi et ses 25 mètres de haut. Sur la gauche, l’arête de Pierre Blanche, voie d’accès à l’aiguillette des Houches.

Un cairn au pied du massif des Aiguilles Rouges

En montagne, ici dans la réserve naturelle nationale de Carlaveyron, au pied du massif des Aiguilles Rouges, l’édification de cairn est une tradition qui sert à baliser le terrain.
RANDO PRATIQUE LES AIGUILLES ROUGES
Dénivelé : 961 mètres de dénivelé positif.
Temps de parcours : compter 7 h en tout (3 h du parking de Bettey à l’aiguillette des Houches, 1 h jusqu’au refuge de Bellachat, 2 h jusqu’au parc de Merlet, 1 h jusqu’au point de départ).
Difficulté : moyen.
À emporter : chaussures de randonnée, bâton de marche télescopique, sac à dos, polaire, coupe-vent, jumelles, gourde, carte IGN 3530 ET « Samoëns Haut-Giffre ». Possibilité de manger au refuge de Bellachat, d’où l’on jouit d’une belle vue plongeante sur Chamonix.
En famille : un parcours facile évite la montée à l’aiguillette des Houches.
On part du parking de Bettey vers Samoteux, puis les chalets de Chailloux, le parc Merlet, le lac Noir, le plan de la Cry et enfin le parking de Bettey. Compter 2 h 30. Dénivelé : 430 mètres.