Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

Ouessant et Molène, les îles du bout du monde

Par Philippe Bourget

Vraies « Finis Terrae », les deux îles plantées au grand large de la pointe Saint-Mathieu possèdent une histoire et une identité uniques dans cette mer d’Iroise soumise aux outrances de la météo. Aperçu...

Ouessant, séjour tempête...

vagues-pointe-de-pern-ile-ouessant-det_ouessant_2020-102.jpg
Les vagues déferlant contre les rochers de la pointe de Pern, sur l'île d'Ouessant, Finistère, Bretagne

Sur la plage de Yusin (sur la côte nord) un jour de tempête, le spectacle des vagues fracassant les rochers de l'île d'Ouessant est fascinant. Gerbes d’écume inouïes. Furia de la mer intimant l’homme au silence et à la prudence. Puissant, dantesque... les qualificatifs manquent pour décrire ce théâtre d’autant plus étonnant qu’il n’y a ni pluie ni vent. C’est en fait la conséquence d’une tempête au large. Au phare du Créac’h, le show est aussi envoûtant. C’est à la pointe de Pern que la pièce atteint des sommets. Plein ouest, le cap reçoit avec une abnégation muette – il en a l’habitude – toute la colère accumulée par l’océan. Paquets d’eau explosant sur la roche, bouillies d’écumes hirsutes, déflagrations iodées giflant les visages. Hypnotique ! 

Les charmes de Lampaul

Dans la « capitale » d’une île aux 860 habitants (mais jusqu’à 4 000 l’été et pas plus de 500 en janvier, des Ouessantins passent l’hiver sur le continent), il existe des rites : aller acheter Le Télégramme dès qu’on a vu l’avion de Brest arriver ; prendre un café au bar-tabac Ty Butun ; regarder la vitrine de la galerie Ouessant Image, du photographe Dominique Baot, infatigable arpenteur de l’île ; finir la journée au pub Ty Korn (le « Tyk »), juge de paix des soirées ouessantines. Qu’il est bon alors d’être à l’abri la nuit tombée quand l’océan déchaîné harcèle la dernière terre habitée de l’ouest de la France.

paysage-ile-ouessant-det_charlene_creac_h022.jpg
Le paysage de l'île d'Ouessant, dans le Finistère, Bretagne
Moutons en liberté, petits moulins à vent « chandeliers », en pierre et bois, dotés « d’ailes râteau » (Karaes, Run-Glaz), hameaux aux maisons basses traditionnelles, façades au sud, sans murs intérieurs (écomusée de la Maison du Niou)... Tels sont les paysages d'Ouessant, entre landes et prairies.

Molène, les yeux dans la mer

vue-aerienne-ile-molene-bretagne-det_va_molene40.jpg
Vue aérienne de l'île de Molène, dans le Finistère, Bretagne
En partant d’Ouessant, il faut 30 minutes à peine pour atteindre Molène en bateau.

Que fait-on la première fois que l'on vient à Molène ? Le tour de l’île à pied ! (Il n’y a pas de voiture). Une petite randonnée d'1h15 pour prendre l'air marin. Depuis le port très tranquille, le sentier longe la côte est puis sud. Des monceaux de goémon frais s’accrochent au rivage. L’odeur puissante plaît aux goélands, qui plongent le bec avec avidité. Devant l’amer pyramidal et jusqu’à Beg ar Loued (pointe sud de l’île), le soleil en contre-jour irise la mer d’un bleu verdâtre. Le fort vent d’ouest, lui, fait danser une nuée de limicoles tournepierre. Ils volettent au-dessus de cailloux blanchis par l’océan, qui font un bruit de roulement dans le ressac. Il y a là quelques murets de pierre sèche qui donnent à cette île bretonne un air d’Irlande... 

Cap sur le bourg

bourg-molene-ile-det_va_molene10.jpg
Bourg, île de Molène, Finistère, Bretagne

À la pointe du Roëlen, un rocher plus haut que les autres – l’île culmine à 26 mètres – dégage la vue sur Ouessant, les îlots et la ligne de toits gris du village de Molène, surmontée de la flèche de l’église Saint-Ronan. Cap sur le bourg, en bouclant le tour par une ribine (sentier) et la statue Notre-Dame-du-Bon-Retour. Il reste à voir l’église, son cimetière des Anglais et le musée du Drummond Castle. Et puis les fresques de l’Abri Roussin, le calvaire, le sémaphore, les fours à soude – utilisés jadis pour brûler le goémon. Tout un petit patrimoine témoin d’une économie de subsistance et d’entraide tournée vers l’océan.