Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

10 lieux en Corse à voir absolument

Par Clio Bayle

L'Île de Beauté n'a pas volé son surnom. Mille fois portée aux nues, elle n'est pourtant jamais décevante. Le visiteur qui la découvre pour la première fois ne peut qu'être scotché face au spectacle ininterrompu de ses paysages grandioses. Des eaux se déclinant dans toutes les nuances de bleu, des falaises escarpées se jetant dans la Méditerranée, de fiers villages perchés, des gorges majestueuses, sans oublier des sommets enneigés qui culminent à plus de 2 700 mètres... La Corse n'envie rien à personne, et on comprend pourquoi !

Bonifacio, une cité au caractère bien trempé

det_Bonifacio18026.jpg

Bonifacio

Perchée sur son "piale" vertigineux à la pointe sud de la Corse, face à la Sardaigne, Bonifacio ne ressemble à aucune autre cité. Son imposante citadelle semble défier le vide, en équilibre au-dessus des flots. On croirait la cité tout droit sortie de l'imaginaire d'un romancier, d'autant que ses pierres sont souvent baignées d'une lumière surréaliste. Elle est pourtant belle et bien réelle, façonnée par un passé fascinant, fait de sièges, d'invasions et d'épidémies...

Corte, la fière cité

det_Corte18078.jpg

Corte en Corse

Perchée à 450 mètres d'altitude, à mi-chemin entre Ajaccio et Bastia, la cité de Corte est une icône de la Corse indépendante. De 1755 et 1769, elle fût même consacrée capitale de l'île par Pascal Paoli, le père de la patrie corse. Le souvenir de ce héros insulaire est partout présent dans les rues du bourg. Son impétueux château perché, lui aussi, respire l’insoumission.  Élevé sur un éperon rocheux au XVe siècle, face aux vallées de la Restonica et du Tavignano, l’édifice confère au lieu une atmosphère hors du temps. 

Calvi, capitale de la Balagne

dt168_calvi_port_plaisance_br.jpg

La capitale de la Balagne est l'un des plus beaux sites maritimes de l'île. Sa citadelle, perchée sur un promontoire à l'entrée d'une rade paradisiaque, confère au site une sensation d'isolement et de quiétude. À sa marina aux eaux turquoise et aux immeubles aux couleurs ocres, répond en toile de fond, un paysage de montagnes aux sommets souvent enneigés.  Réputée pour la pêche à la langouste, Calvi est une station balnéaire très courrue. 

Le Golfe de Porto, le souffle coupé

det_Corse_porto_portopano2.jpg

Vue sur la plage de galets de Bussaglia dans le golfe de Porto

C'est indiscutablement l'une des merveilles de l'île. Le contraste qu'offrent ses falaises rouges en plongeant parfois à pic dans les eaux azurées de la Méditerranée est un spectacle dont on se souvient toute sa vie. Inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, le site englobe la réserve de Scandola, le golfe de Girolata, le hameau de Porto et les Calanche de Piana, sur une côte qui s'étire du Punta Nera au nord jusqu'au Capo Rosso au sud. 

Les îles sanguinaires, un bout du monde près d'Ajaccio

det_Ajaccio18843ok.jpg

Les îles sanguinaires en Corse près d'Ajaccio

« Figurez-vous une île rougeâtre et d’aspect farouche ; le phare à une pointe, à l’autre une vieille tour génoise où, de mon temps, logeait un aigle. En bas, au bord de l’eau, un lazaret en ruine, envahi de partout par les herbes ; puis, des ravins, des maquis, de grandes roches, (...). Voilà l’île des Sanguinaires, comme je l’ai revue cette nuit, en entendant ronfler mes pins. C’était dans cette île enchantée qu’avant d’avoir un moulin j’allais m’enfermer quelquefois, lorsque j’avais besoin de grand air et de solitude ». C'est en ces termes qu'Alphonse Daudet, dans son roman Le Phare des Sanguinaires, décrit son séjour sur la plus grande des îles de l'archipel des Sanguinaires. Ainsi nimbé de ses lueurs roses et orangées, ce chapelet d'îles à l'entrée de la baie d'Ajaccio semble bien porter son nom. Car d'effrayant, il n'a rien d'autre ! C'est un paradis terrestre et naturel à la situation géographique exceptionnelle et à la faune et la flore uniques au monde. 

L'époustouflante vallée de Restonica sur le GR20

det_LacRestonica18185.jpg

Le lac de Restonica sur le GR 20

Sur le parcours du célèbre GR20, près de Corte, un paysage enchanteur et étonnant attend les randonneurs qui s'aventurent dans l'époustouflante vallée de la Restonica. Dans une vaste cuvette recouverte d'une pelouse verte, où paissent parfois des chevaux sauvages,  des pozzines semblent y être sertis comme des joyaux . Irréel ! 

Les plages des îles Lavezzi, entre éden et enfer

det_corse-iles-lavezzi-cimetiere_BRCor0584.jpg

Cernées d'une eau aux couleurs surréalistes, les îles Lavezzi sont un éden terrestre composé d'une centaine d'îlots et d'écueils au large de Bonifacio. On s'y baigne dans des criques de sable blond avec la légère impression d'avoir échoué sur une autre planète. D'autant que les formes presque fantasmagoriques des blocs granitiques semblent avoir été sculptées ainsi délibérément. Au coucher du soleil, ces rochers se transforment en décor inquiétant. Certains prétendent que quand le vent souffle, on peut entendre les cris des naufragés de la Sémillante, une frégate s'y étant échouée lors d'une funeste tempête en 1855.

Désert des Agriates, la Corse sauvage

det_hs_france-sauvage-2013_agriates_br_9984.jpg

Le maquis à perte de vue ! De désert, cette étendue de terre, coincée entre la Balagne et le cap Corse, n'a ni le sable, ni l'isolement. C'est un lieu, certes sauvage, mais parcouru de sentiers et ponctué çà et là de bergeries et de hameaux aux maisons de pierre sèche. Ce fût, sous la République de Gênes, une région paysanne animée et prospère, où étaient cultivés les céréales. Aujourd'hui, c'est un endroit hors du temps, à la nature intacte, un ensemble de ravins et d'escarpements, bordé par les eaux du golfe de Saint-Florent. 

La plage de Rondinara et tellement d'autres... 

corse-plage-rondinara-BRCor0574.jpg

La plage de Rondinara, en Corse-du-Sud

N'en choisir qu'une ne serait pas raisonnable. La Corse décline, le long de ses côtes, une multitude et une diversité de plages, toutes plus belles les unes que les autres. Celle de Rondinara, spectaculaire vue du ciel, est située entre Porto-Vecchio et Bonifacio. Du plancher des vaches, elle ne perd rien non plus de son charme, jouant des contrastes entre ses eaux turquoise, ses roches rouges et son sable blanc. 

14 autres sites font partie de notre top des plus belles plages de Corse. 

Cargèse, la Grecque

cargese-corse.jpg

Cargèse en Corse

Petite par la taille, grande par l'histoire ! Cargèse "la Grecque", comme on la surnomme, s'étire au sommet d'un promontoire majestueux, trônant au nord du golfe de Sagone et au sud du Capo Rosso. En 1774, les descendants d'une colonie grecque, ayant fui la tyrannie ottomane en 1676, y ont trouvé refuge, d'abord dans le hameau de Paomia, dont il ne reste que des ruines, puis à Cargèse presque un siècle plus tard. C'est aujourd'hui une petite cité portuaire très tranquille, attachée à ses traditions.