10 balades nature entre Aude et Hérault

Publié par Martine Carret  |  Mis à jour le

D'ouest en est, de Leucate (Aude) à Marseillan (Hérault), en passant par les intemporels chalets de Gruissan immortalisés dans le film 37°2 le matin, subsistent quelques territoires préservés grâce au Conservatoire du littoral. A l'écart des grandes structures balnéaires conçues en béton de 1965 à 1980 (Mission Racine), entre lagunes et roselières, entre flamants roses et martins-pêcheurs, entre dunes et étangs, d'agréables promenades se dessinent dans ces milieux où la biodiversité floristique, marine, ornithologique et faunistique foisonne.

Quel littoral est préservé dans l'Aude ?

Leucate : comprendre l'importance des lagunes

C'est à la Maison de l'étang, ouverte gratuitement au public, que l'on comprend toute l'importance des lagunes du littoral. Etendue d'eau salée ou saumâtre, la lagune est toujours de faible profondeur. Parallèle au littoral, elle est séparée de la Méditerranée par un cordon sableux appelé lido. De grands panneaux très didactiques expliquent la vie de la flore et de la faune aquatique et aviaire qui s'y développent en harmonie. On y apprend aussi la nécessité de protéger certaines espèces qui se raréfient. Des balades thématiques sont organisées, gratuites mais à réserver. 

Des falaises de La Franqui vers Leucate

Totalement atypique sur une côte sans relief, le plateau calcaire de Leucate domine la mer du haut de ses 51 mètres de hauteur. Un sentier balisé, le sentier du guetteur, permet de découvrir ce panorama sur 4,3 km. On découvre le fort de la Haute Franqui, « redoute » qui permettait la surveillance de la côte dès 1711, avec deux autres forts (disparus), les anses en contrebas et le Cap Leucate avec son phare. La promenade n'offre pas de difficulté majeure mais nécessite une surveillance étroite des enfants.

La marche sur l'eau à Peyriac-de-Mer

Le plus salé et le plus profond des étangs méditerranéens étale ses 37 hectares ici. Entouré par un cirque de collines, Roc de Berrière et pic du Mour, l'étang du Doul et sa saline dévoilent leurs attraits grâce à un sentier aménagé sur des planches accessibles aux fauteuils roulants et aux poussettes. Les mieux chaussés peuvent monter vers le pic du Mour pour bénéficier d'un joli point de vue (boucle de 5 km). Sur le parcours, de nombreux panneaux détaillent histoire et paysages

Aux alentours de Bages

Grignoter une asperge sauvage, de la roquette, de la salicorne, des fleurs sauvages, du maceron, de l'olive de Bohême, de l'obione, de l'azerole ou du pistachier lentisque, cela vous tente ? De manière ludique, avec une verve incroyable, le guide spécialisé Mickaël Falguera vous entraîne dans une balade pour déguster en fonction des saisons ce que produit la nature. Il s'ingénie aussi à faire découvrir les plantes avec la mythologie ou les contes qui y sont associés. Sur réservation au 06 84 43 82 30.

L'or blanc de Gruissan

Depuis le deuxième étage d'un grand bâtiment blanc, les 400 hectares du Salin de Gruissan se dévoilent en vue panoramique. Vent, eau de pluie et soleil combinent leurs énergies pour faire de l'évaporation une action bénéfique connue des Romains depuis l'Antiquité : le sel se cristallise. La visite guidée (2h, 75') détaille le processus du travail pointu des saulniers. Dans le dernier bassin, la salinité atteint 260 g/l. Seule y survit Dunaliella salina, microalgue qui teinte les eaux de rose.

La plage de Narbonne 

À Narbonne-Plage, alimenté par le ruisseau de Saint-Pierre, un petit étang s'étire au pied du massif de la Clape. Orné de très nombreux panneaux pédagogiques, un sentier floristique et géologique de 1360 mètres serpente entre les arbrisseaux, les arbres et les herbes folles. On apprend notamment que la salsepareille possède des fruits toxiques, que le grenadier a été introduit ici à l'époque romaine et que les racines de réglisse sont utilisées en pharmacie. On s'instruit également sur les fossiles et le calcaire urgonien.

 

Quel littoral est préservé dans l'Hérault ?

La roselière de l'étang de Vendres 

Protégé au titre du réseau européen Natura 2000, l'étang de Vendres, avec ses 1800 hectares, constitue un ensemble de milieux naturels d'une richesse exceptionnelle. Ici, se trouve la plus importante roselière de Méditerranée, idéale pour la nidification des oiseaux. Il y a aussi des prés salés et des sansouïres, cette végétation basse qui se développe sur des sols limoneux et qui est périodiquement submergée.  Un paysage varié où une belle randonnée, guidée ou non, est possible. Des restes d'un therme romain sont visibles sur le parcours.

Les dunes de Valras

La promenade démarre au Belvédère de la Maison du site des Orpellières. Montez les escaliers en admirant l'exposition sur l'effraie des clochers. Au sommet, profitez de la vue sur la réserve naturelle. Prenez ensuite le sentier sans vous en écarter pour rejoindre les dunes, où niche le gravelot à collier interrompu qui y élève ses poussins. Il est donc prudent de respecter le balisage et les ganivelles (clôture en bois) lorsqu'il y en a. L'Orb, fleuve qui jouxte la réserve est connu pour ses anguilles, que seuls trois pêcheurs professionnels ont le droit de prélever. Nombreux tableaux pédagogiques sur le parcours.

Initiation ornithologique au Bagnas

En direction de Marseillan à partir d'Agde, une aire d'observatoire a été installée par l'association ADENA, gestionnaire de la Réserve naturelle nationale du Bagnas depuis 1983. Il faut des jumelles ou une longue-vue pour dénicher sur l'étang ou au creux des roselières une des 262 espèces d'oiseaux qui y vivent. Héron pourpré et garde-bœuf s'y reproduisent. Canard chipeau et souchet, fuligule milouin, sarcelle d'hiver… y hivernent. Des sorties thématiques guidées (6€/adulte, 3€/6-17 ans) sont régulièrement organisées. Réservation obligatoire. 

Thau, plus qu'un étang, un archipel !

Si Sète est la plus connue des villes qui bordent les 7500 hectares de l'étang de Thau, de nombreux petits villages de pêcheurs le bordent. La spécialité des lieux, c'est l'huître, cultivée dans des parcs, récoltée puis dégustée sur place dans des mas ostréicoles. À Marseillan, Christian Vila (Coqui'Thau) a obtenu la Médaille d'or du Concours agricole en 2022 et 2023 pour ses huitres creuses, Crassostrea gigas. Il a également créé la première huître cuite au four, à base de chocolat, de noisettes écrasées arrosées de vermouth local (Noilly Prat).

 

Questions fréquentes

Le Conservatoire du littoral c'est quoi ?

C'est un établissement public administratif de l'Etat placé sous la tutelle du ministre chargé de la protection de la nature. Ses effectifs sont répartis sur une vingtaine de sites en France métropolitaine et Outre-mer. Il acquiert des zones remarquables sur le territoire français, dont les étangs d'Occitanie, zones qui sont ensuite gérées par différents opérateurs, sous l'égide d'un Conseil scientifique.

C'est quoi une « zone humide » ?

L'article R211-108 du Code de l'environnement précise que : « Les critères à retenir pour la définition des zones humides […] sont relatifs à la morphologie des sols liée à la présence prolongée d'eau d'origine naturelle et à la présence éventuelle de plantes hygrophiles ».
Ce sont des milieux comme les lagunes, les étangs, les roselières, les mangroves… qui abritent une biodiversité fragile dont l'équilibre est facilement rompu. La Convention sur les zones humides d'importance internationale (Convention Ramsar), est un traité international qui prône la conservation et l'utilisation rationnelle des zones humides. C'est le seul traité mondial portant sur un seul écosystème.