Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

Top 20 des plus belles cathédrales de France

Par Marine Guiffray

De la pureté de l’art roman aux fastes de l’architecture gothique, en passant par les contours byzantins de La Major de Marseille, la France est semée de cathédrales dont l’architecture dit toute la richesse et la diversité. En guise de preuve, voici notre sélection des 20 plus belles de France. Honneur aux dames.

Notre-Dame de Rouen 

cathedrale-notre-dame-rouen-bra0204.jpg

Cathédrale Notre-Dame de Rouen
Partiellement détruite lors des bombardements alliés de 1944, Notre-Dame de Rouen est restée debout malgré tout.

 

Depuis le début de sa construction au XIIIe siècle, la cathédrale gothique de Rouen résiste vaillamment à l’épreuve du temps. Elle s’est notamment vue amputée de son emblématique flèche à deux reprises. Détruite par le feu puis par la foudre, celle-ci fut reconstruite fidèlement aux plans de l’architecte Jean-Antoine Alavoine à la fin du XIXe siècle – déchainant alors les passions d’écrivains sceptiques tels que Flaubert et Maupassant – et est actuellement en cours de restauration.

Notre-Dame de Chartres

cathedrale_chartres_istock_jorivo

La cathédrale de Chartres fut la première de France inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, en 1979.

 

Le trésor de la cathédrale gothique de Chartres, outre son sol labyrinthique préservé – qui permettait sans doute un cheminement symbolique et spirituel des pèlerins vers la Jérusalem céleste… –, ce sont ses 2 500 m2 de vitraux. Mis à l’abri des violences de la guerre en 1918 puis en 1939, ils constituent le plus grand ensemble de vitraux du XIIIe siècle au monde.

cathedrale-chartres-vitraux-charlemagne-adobestock.jpg

Détail d'un des vitraux de la cathédrale de Chartres
A Chartres, les vitraux du XIIe siècle sont célèbres pour leur bleu : on parle du "bleu de Chartres".

 

Notre-Dame de Paris

nd-paris-bri_paris09_237.jpg

Cathédrale Notre-Dame de Paris
Les rives de la Seine entourant la cathédrale sont inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1991.

 

Avant-gardiste en son temps, Notre-Dame de Paris annonçait les prémices de l’art gothique avant même la fin de l’ère romane. Sa construction débuta au XIIe siècle sous l’œil attentif du puissant évêque de Paris, Maurice de Sully, et elle attire encore aujourd’hui plus de 13 millions de visiteurs par an, ce qui en fait le monument le plus visité d'Europe.

Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, le 15 avril 2019

det_notre-dame-incendie-1_caroline-lembcke.jpg

Incendie à Notre-Dame-de-Paris
Vue depuis la place de l'hôtel de Ville de Paris, le 15 avril, peu de temps après le début de l'incendie qui s'est déclenché peu avant 19 heures.

det_notre-dame-incendie3_caroline-lembcke.jpg

Incendie à Notre-Dame de Paris
La flèche de Notre-Dame s'embrase en début de soirée. Elle s'écroulera quelques minutes plus tard.

det_notre-dame-incendie4_caroline-lembcke.jpeg

La flèche de Notre Dame de Paris s'est effondrée
Notre-Dame de Paris, privée de sa flèche qui s'est écroulée, détruite par les flammes.

det_notre-dame-incendie2_caroline-lembcke.jpg

Le sinistre, dont les origines étaient encore inconnues au lendemain de la catastrophe, est intervenu alors que d’importants travaux avaient été lancés pour restaurer une partie de l’édifice.

 

Quatre cents pompiers ont été mobilisés pour combattre l’incendie qui a été circonscrit dans la nuit du 15 au 16 avril. La structure de la cathédrale a été sauvée, mais les deux tiers de la toiture ont été ravagés, de même que la charpente et la flèche qui s’est effondrée, totalement détruite par les flammes. Les deux tours, l’autel et sa croix, l’orgue ainsi que le trésor ont été préservés.
"Le pire a été évité, même si la bataille n’est pas encore totalement gagnée, a déclaré le chef de l’Etat, depuis le parvis de l’édifice sinistré, dans la soirée du 15 avril. Cette cathédrale, nous la rebâtirons tous ensemble » a-t-il promis. Le chantier de reconstruction s’annonce long, colossal et très coûteux. Les premiers dons spontanés ont été annoncés quelques heures seulement après l’incendie ; une souscription nationale va être lancée.

Notre-Dame de Reims

cathedrale-reims-brlor2291.jpg

La cathédrale Notre-Dame de Reims
La cathédrale Notre-Dame de Reims est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1991.

 

Pour tous ceux qui ornent sa façade en pierre, on a surnommé Notre-Dame de Reims la « cathédrale des anges ». Cet édifice où trente-cinq rois de France ont été sacrés n’a pourtant pas toujours eu son gardien ; dévasté par la Grande Guerre, sa restauration nécessita vingt années de travaux.

Notre-Dame d’Amiens 

cathedrale-notre-dame-amiens-samuel-dhote.jpg

La cathédrale Notre-Dame d'Amiens
La cathédrale d'Amiens est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1981.

 

Un peu plus jeune que ses homologues de Chartres, Laon, Paris ou encore Reims, la cathédrale gothique Notre-Dame d’Amiens devait être plus impressionnante encore. On commanda donc à l’architecte Robert de Luzarches un édifice au volume deux fois supérieur à celui de Notre-Dame de Paris. 

Notre-Dame de Strasbourg 

cathedrale-notre-dame-strasbourg-brale1655.jpg

La cathédrale Notre-Dame de Strasbourg
La cathédrale de Strabourg depuis la rue Mercière, d'où l'on peut voir l'ensemble de la façade.

 

La cathédrale gothique de Strasbourg se distingue des autres par son unique clocher et la couleur de sa pierre : du grès rose des Vosges. Elle est également célèbre pour cacher en son sein une horloge astronomique unique au monde datant probablement du XIIIe siècle. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988 au titre de la Grande-Île de Strasbourg.

Notre-Dame de Laon

cathedrale-notre-dame-laon-adobestock.jpg

La cathédrale Notre-Dame de Laon
Seize boeufs sculptés ornent les tours de la façade, en hommage aux bêtes ayant aidé au transport des matériaux de construction jusqu'au chantier.

 

Notre-Dame de Laon fut une des toutes premières cathédrales d’inspiration gothique bâties en France ; le chantier débuta en 1155. Son héritage roman, sa pierre blanche et ses quatre tours en font un monument unique, moins austère que d’autres édifices religieux construits en plein âge d’or gothique.

Notre-Dame de l’Annonciation au Puy-en-Velay

cathedrale-le-puy-en-velay-61.jpg

La cathédrale du Puy-en-Velay
La cathédrale Notre-Dame de l’Annonciation est inscrite au patrimoine de l’UNESCO au titre des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle depuis 1998.

 

Depuis le Moyen-Âge, des millions de pèlerins entament leur marche vers Saint-Jacques-de-Compostelle au Puy-en-Velay. Pour accueillir les fidèles toujours plus nombreux, la cathédrale Notre-Dame de l’Annonciation s’est agrandie au fil des siècles, débordant peu à peu du rocher sur lequel on avait bâti son chœur. 

Notre-Dame de l’Assomption à Clermont-Ferrand 

lucolivier-proddetours-cathedrale-clermontferrand_050.jpg

La cathédrale de Clermont-Ferrand
La cathédrale de Clermont-Ferrand doit sa couleur noire à la pierre de lave utilisée pour sa construction, provenant du Puy de la Nugère.

 

Née de l’orgueil d’un évêque au beau milieu du XIIIe siècle, la cathédrale de Clermont-Ferrand connaît une enfance difficile. Paralysée par la guerre de cent ans, fragilisée par trois tremblements de terre successifs, elle n’est achevée qu’à la fin du XIXe siècle par Viollet-le-Duc.

La cathédrale Sainte-Cécile d’Albi

albi-cathedrale-01_2-1.jpg

La cathédrale d'Albi
La Cité épiscopale d’Albi est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2010.

 

Si l’originalité de la cathédrale d’Albi tient d’abord à sa brique rouge, son style architectural dit « gothique méridional » la distingue également des cathédrales du nord de l’Europe. Érigée de 1282 à 1480, elle est agrémentée dès la fin du XVe siècle d’un porche gothique chargé et d'un jubé, toujours intact. Un peu plus tard, son intérieur retrouve une nouvelle jeunesse sous les pinceaux d’artistes de la Renaissance venus de Flandre, de France et d’Italie.

La cathédrale Saint-Etienne de Bourges 

cathedrale-bourges-berry497.jpg

La cathédrale de Bourges et le jardin de l'évêché
La cathédrale Saint-Etienne de Bourges est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1992.

 

Dénuée de transept, la cathédrale Saint-Etienne de Bourges offre, quand on y pénètre, une impressionnante perspective. Cela dérange, étourdit, éblouit… Une chose est sûre, cela ne laisse pas indifférent ! Autre particularité de l’édifice : ses tours asymétriques, dont l’une est appelée « tour sourde » – elle n’a pas de cloches ni de flèche – et l’autre « tour de beurre » – pour avoir été financée par des indulgences vendues à ceux qui ne respectaient pas le jeûne du carême.

La cathédrale Saint-Pierre de Beauvais

cathedrale-beauvais-adobestock.jpg

La cathédrale de Beauvais
Saint-Pierre de Beauvais détient le record de la hauteur sous voûte dans une cathédrale gothique, avec 47 mètres.

 

Au début du XIIIe siècle, l’évêque de Beauvais nourrit le rêve de tous les puissants : bâtir plus grand, plus haut et plus beau que tout ce qui a déjà été construit. Mais voilà, cette fois-ci, l’ambition était trop grande ; retardé par les effondrements, la guerre et le manque d’argent, le chantier stagne. La cathédrale Saint-Pierre demeure inachevée, sans nef ni façade occidentale.

La Major de Marseille 

cathedrale-la-major-marseille-brpro1578.jpg

La Major de Marseille
L’architecture de La Major de Marseille mêle inspiration byzantine, romane et gothique.

 

La cathédrale Sainte-Marie-Majeure de Marseille est encore une jeune dame. Surnommée « La Major » par les Marseillais, elle fut construite entre 1852 et 1893 face à la Méditerranée, entre les quartiers du Vieux Port, du Panier et de la Joliette. Elle est à ce jour l’une des plus grandes églises de France et la seule cathédrale bâtie en France au XIXe siècle.

La cathédrale Saint-Etienne de Metz 

cathedrale-metz-brlor1269.jpg

La cathédrale de Metz
La pierre de Jaumont donne à la cathédrale de Metz son éclat doré si particulier.

 

Bâtie sur la colline Sainte-Croix, la cathédrale Saint-Etienne de Metz domine la ville de son allure gothique depuis le XIIIe siècle. Avec 6 500 m2 de vitraux, elle possède à ce jour les plus grandes verrières d'Europe.

La cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême

angouleme-cathedrale-03.jpg

La cathédrale d'Angoulême
Les décors bibliques de la façade sculptée représentent l’Ascension du Christ, le Jugement dernier et la Pentecôte.

 

Construite à l’aube du XIIe siècle dans un style roman caractéristique du sud-ouest de la France, la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême garde surtout la trace de sa restauration, au XIXe siècle, par Paul Abadie. L’ambition de l’architecte, à qui l’on doit également l’église du Sacré-Cœur de Paris, était de rendre à l’édifice ses pures lignes romanes.

La cathédrale Saint-Étienne de Sens

cathedrale-saint-etienne-sens

La cathédrale Saint-Etienne de Sens

Saint-Etienne de Sens est l’une des premières cathédrales de l’ère gothique. Œuvre du bâtisseur Guillaume de Sens, elle se pare en effet dès 1135 de ce qui deviendra la marque de cette architecture : arcs-boutants, voûtes d’ogive, ouvertures laissant entrer la lumière… Ce style nouveau inspire même l’archevêque de Canterbury, qui fait appel à Guillaume de Sens pour reconstruire sa cathédrale outre-Manche.

La cathédrale Saint-Corentin de Quimper

cathedrale-saint-corentin-quimper-brx3418.jpg

La cathédrale Saint-Corentin de Quimper

La cathédrale de Quimper est dédiée à Notre-Dame et à Saint-Corentin, premier évêque de la ville. Commencée au XIIIe siècle, elle n’est achevée qu’au XIXe, lorsque Napoléon III fait ériger ses deux flèches de pierre de 76 mètres de haut. Plus ancienne cathédrale gothique de Bretagne, elle vaut le détour pour son unique portail, à sept voussures sculptées d’angelots, et ses vitraux réalisés par des maîtres verriers quimpérois au XVe siècle. A voir également : la statue du roi légendaire Gradlon, fondateur de Quimper, qui se dresse entre les deux flèches.

La basilique-cathédrale de Saint-Denis

basilique-cathedrale-saint-denis_cc_1647-bd.jpg

La basilique-cathédrale de Saint-Denis

Sur la sépulture de Saint-Denis, premier évêque de Paris mort vers 250, il n’y avait d’abord qu’une église ; une abbaye est créée sous les Mérovingiens, une basilique sous Pépin le Bref… Et c’est au XIIe siècle que l’édifice se meut en un chef d’œuvre d’architecture gothique, le premier, sous l’influence de l’abbé Suger. Restauré au XIXe siècle par Viollet-le-Duc, il ne devient cathédrale qu’en 1966 avec la création du diocèse de Saint-Denis. Celle-ci est surtout célèbre pour être la nécropole des rois et reines de France depuis Clovis au VIe siècle.

La cathédrale Sainte-Croix d’Orléans

cathedrale-sainte-croix-orleans-img-2050.jpg

La cathédrale Sainte-Croix d'Orléans
La cathédrale Sainte-Croix d'Orléans vue depuis la rue Jeanne d'Arc.

 

La construction de la cathédrale gothique d’Orléans débute en 1287. Marquée par les guerres de religion, elle est ensuite en grande partie détruite par les protestants au XVIe siècle. Henri IV lance sa reconstruction dès 1601, Louis XIV finance les transepts en prenant soin d’y laisser sa signature (sa devise et son soleil), et la cathédrale Sainte-Croix n’est finalement inaugurée qu’en 1829. On peut aujourd’hui y admirer les boiseries sculptées de son chœur et les vitraux retraçant l’histoire de Jeanne d’Arc, qui vint y prier en son temps.

L’église Saint-Trophime d’Arles

eglise-saint-trophime-arles-cmoirenc_114848.jpg

L'église de Saint-Trophime à Arles, ancienne cathédrale

Elle a perdu son titre de cathédrale, et pourtant, l’église Saint-Trophime d’Arles mérite sa place dans notre classement ! Construite au XIIe siècle dans un style roman provençal, elle impressionne par son magnifique portail sculpté mêlant l’art antique au roman. Son chœur et son déambulatoire, touches gothiques de l’édifice, datent du XVe siècle. Et son cloître, splendide, lui a valu d’être inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO avec la ville d’Arles en 1981.

  • Cathédrale Notre-Dame d'Amiens - Musée/Monument/Site - Voir la fiche
  • La cathédrale de Chartres - Musée/Monument/Site - Voir la fiche
  • Cathédrale Sainte-Cécile - Musée/Monument/Site - Voir la fiche
  • Cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation du Puy-en-Velay - Musée/Monument/Site - Voir la fiche
  • Cathédrale Notre-Dame de Rouen - Musée/Monument/Site - Voir la fiche
  • Cathédrale Saint-Pierre de Beauvais - Musée/Monument/Site - Voir la fiche
  • Cathédrale Saint-Étienne de Bourges - Musée/Monument/Site - Voir la fiche
  • Cathédrale Notre-Dame de Paris - Musée/Monument/Site - Voir la fiche