Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

Varengeville-sur-Mer, paradis suspendu

Par Hugues Derouard (Texte original) ; Céline Fion (adaptation web)

A dix kilomètres de Dieppe se trouve l'un des plus beaux joyaux de la côte d'Albâtre. Entre demeures atypiques, jardins d'exception et valleuses creusées dans la roche, Varengeville-sur-Mer fascine quiconque s'y attarde. 

det_varengeville_falaise.jpg

Varengeville-sur-Mer, bijou de la côte d'Albâtre.
Pour accéder à la mer, il faut emprunter des valleuses, brèches dans la muraille calcaire connues des initiés. 

Pas de port, ni de plage. Mais avec son église et son cimetière marin accrochés à la falaise, Varengeville constitue l’un des sites les plus emblématiques de la côte d’Albâtre. Ce village de mille habitants mêlant demeures cossues, manoirs et corps de ferme, a séduit des générations de visiteurs en quête de quiétude et de nature.

det_varengeville_manoir.jpg

Manoir d'Ango, Varengeville
Au manoir d'Ango, un complexe appareillage de matériaux typiquement normands se marie à un décor typiquement Renaissance. 

Une cité muse

Les Constellations de Miró auraient-elles vu le jour sans le ciel étoilé de Varengeville ? Nombreux furent les artistes qui séjournèrent dans le village pour s’inspirer de la beauté des lieux. Parmi eux, citons Renoir, Pissarro, Corot, ou encore Monet qui captura à coups de pinceaux la « Maison du Douanier »-aujourd’hui disparue- ainsi que l’église. Pour cette église, George Braque dessina un vitrail. La dépouille du peintre repose dans le cimetière marin attenant. Les écrivains surréalistes comme Cocteau, Breton, Aragon ou Prévert, aimèrent aussi à déambuler au sein de ce bijou normand.

"J'ai le souci de me mettre à l'unisson de la nature, bien plus que de la copier"

Georges Braque, à Varengeville

Jehan Ango, un célèbre armateur dieppois, tomba également sous le charme de la falaise et fit construire une demeure de plaisance sensationnelle, mêlant inspiration florentine et cauchoise. François Ier n’hésita pas à qualifier le manoir d'Ango de « plus belle demeure de Normandie ». Peut-être aurait-il revu son jugement s’il avait pu admirer la maison du Bois des Moutiers, construite fin XIXe. Elle est probablement la seule villa du mouvement Arts & Craft, grand concurrent de l’Art nouveau, visible en France.

det_varengeville_parcmoutiers.jpg

maison du Bois des Moutiers
Le Bois des Moutiers est toujours occupé par les héritiers de Guillaume Mallet qui fit construire l’ensemble au début du XXe siècle. 

L'eden des jardiniers

La demeure charme aussi par la beauté de ses jardins, dessinés par Gertrude Jekyll, qui semblent plonger en douceur vers la mer. Les rhododendrons géants de l’Himalaya rencontrent des eucryphias du Chili sur cette terre généreuse qu'on croirait prête à faire prospérer toutes les plantes et essences du monde. Les visiteurs à la main verte ne manqueront pas non plus l'impressionnante collection d’hortensias du jardin de Shamrock ni la valleuse plantée de Vastérival, riche de plus de 10.000 espèces. 

Ce village fait partie des candidats à l’élection du Village préféré des Français 2016. Vous pouvez voter pour ce village jusqu’au 3 juin.

A voir absolument 

  • det_varengeville_eglise.jpg

    Eglise de Varengeville, vue aérienne.
    L'église Saint-Valéry et son vitrail signé Georges Braque.
  • Le Bois des Moutiers
  • Le jardin du Vastérival
  • Le manoir d’Ango
  • Le jardin Shamrock