3 restaurants gastronomiques à tester à Megève

Publié le par Florence Donnarel

Malgré son succès, Megève a su préserver son caractère authentique, qui ne cesse d’attirer une riche clientèle en quête de (ré)confort. Les hébergements de standing offrent ainsi des menus gastronomiques qui font la part belle à une cuisine 100 % savoyarde ou alpine. Voici trois adresses à tester dans la très chic station de ski du Val d’Arly.

La Table de l’Alpaga : le goût de l’authenticité

Megeve, hôtel l'Alpaga, le chef étoilé Alexandre Baule et sa patissière Tess Evans-Mialet
FermerMegeve, hôtel l'Alpaga, le chef étoilé Alexandre Baule et sa patissière Tess Evans-Mialet © Gilles Lansard / Détours en France
© Gilles Lansard / Détours en France

« Quand j’ai annoncé à mon entourage que je m’installais à Megève pour prendre la suite d’Anthony Bisquerra à la Table de l’Alpaga, 2 étoiles au Michelin, on m’a interrogé. N’avais-je pas peur de la concurrence dans une station avec autant de grandes tables ? Mais c’est tout le contraire. Il s’agit plutôt d’une réjouissante émulation collective », raconte Alexandre Baule, natif du nord de l’Isère, arrivé en 2022 à l’Alpaga pour reprendre les rênes du bistrot et du restaurant gastronomique. La Table a perdu une étoile Michelin (ce qui est souvent fréquent après le départ d’un cuisinier emblématique) et a gagné un chef audacieux qui ne jure que par les produits de montagne.

Salle du restaurant le Bistrot de l'Alpaga, à Megève
FermerSalle du restaurant le Bistrot de l'Alpaga, à Megève © Gilles Lansard / Détours en France
© Gilles Lansard / Détours en France

Omble chevalier du Léman, veau de Chartreuse, noix de Grenoble, courge butternut de Savoie... « Dès notre arrivée, nous avons ouvert les livres de recettes d’il y a trente ou quarante ans pour piocher dans le patrimoine culinaire local et le réinterpréter », souligne Tess Evans-Mialet, la chef pâtissière du lieu. Ainsi, les herbes sauvages cueillies sur les alpages en été sont séchées, préparées en vinaigrette, en saumure ou en sirop pour rendre hommage au terroir. « J’aime la berce pour ses notes d’agrumes, la reine-des-prés au parfum de vanille. Le sapin avec son côté résineux réconfortant est intéressant : il rappelle les souvenirs de balades en forêt », poursuit la « jeune espoir pâtissier Auvergne-Rhône-Alpes 2023 »pour le Gault & Millau. Au menu, en bref, des plats élégants inspirés des saveurs régionales...

Guide pratique :

Le Bistrot de l’Alpaga. 66, allée des marmousets. 04 50 91 48 70. Prix : Entrées autour de 20 €. Plats entre 30 et 42 €. Desserts autour de 15 €.

Le Cœur de Megève : l’appel du terroir

Megeve, hôtel Coeur de Megève, le restaurant le Coeur
FermerMegeve, hôtel Coeur de Megève, le restaurant le Coeur © Gilles Lansard / Détours en France
© Gilles Lansard / Détours en France

Dans le sillage d’Emmanuel Renaut (le 3 étoiles Flocons de Sel), présent à Megève depuis vingt-cinq ans, et d’Anne-Sophie Pic (la Dame de Pic - le 1920), une guilde de chefs épris du terroir compte bien continuer à faire de Megève une station gourmande. C’est le cas de Benjamin Vakanas, qui sert au Cœur de Megève, dans un décor contemporain inspiré de la montagne, une cuisine alpine créative, de la Méditerranée à l’Autriche. Sur sa carte, on trouve les escargots de Magland, dans la vallée de l’Arve, ou la roussette-de-savoie, un vin d’une grande finesse. On craque pour le menu Découverte à cinq plats ou le Goûter alpin et son impressionnant buffet à desserts.

Plat servi au restaurant le Coeur, de l'hôtel Coeur de Megève
FermerPlat servi au restaurant le Coeur, de l'hôtel Coeur de Megève © Gilles Lansard / Détours en France
© Gilles Lansard / Détours en France

Guide pratique :

44, rue charles-Feige. 04 50 21 25 98. coeurdemegeve.com. Prix : Entrées autour de 22 €. Plats entre 23 et 50 €. Desserts autour de 15 €

Le Saint-Nicolas : entre terre et mer

Des dires de chacun, une table montante fait aussi l’unanimité : le Saint-Nicolas, à l’hôtel Au Coin du Feu. Son chef, Marvin Lance, a gardé de sa Bretagne natale un goût prononcé pour les produits de la mer mais concocte avec talent, dans sa cuisine ouverte sur la salle, des pintades de l’Ain ou un baba au foin. A suivre...

Une vie de palace

Salle du petit-déjeuner de l'hôtel 5 étoiles Le soleil d'or, à Megève
FermerSalle du petit-déjeuner de l'hôtel 5 étoiles Le soleil d'or, à Megève © Gilles Lansard / Détours en France
© Gilles Lansard / Détours en France

Avec dix hôtels classés 5-étoiles, Megève réussit à séduire une clientèle huppée mais pas bling-bling. Derrière des chalets en vieux bois ou des bâtiments historiques, la décoration intérieure puise dans les codes de la montagne et les réinterprète. Il faut aussi prendre le temps de savourer les goûters et petits déjeuners raffinés proposés dans ces adresses exclusives. Notre préféré ? Celui du Grand Hôtel du Soleil d’Or, un buffet gourmand avec pâtisseries délicates, viennoiseries maison, compotes parfumées et jus fermentés.

Marc Veyrat de retour à Megève

Le plus célèbre cuisinier des alpages, Marc Veyrat, a également ouvert en 2022 « Rural by Marc Veyrat » dans l’ancienne Auberge de la Côte 2000. Il y propose une carte savoyarde et raffinée.

Sujets associés