Les 15 plus belles falaises de France

Publié par Philippe Bourget  |  Mis à jour le

En bord de mer ou en montagne, ces parois rocheuses fascinent par leur verticalité et leur puissance naturelle. Vertigineuses, aériennes et parfois inquiétantes, certains escaladent ces falaises tandis que la majorité profite des formidables belvédères qui s'ouvrent sur leurs territoires.

Falaises d'Etretat, Amont et Aval normands

Honneur aux falaises d'Etretat, les plus célèbres de France. Dominant la Manche, ces parois de craie sont des raretés géologiques et… des objets littéraires. Manneporte, porte d'Aval et porte d'Amont ont leur arche ouverte sur la mer - Maupassant voyait dans la dernière « la figure d'un éléphant énorme ». Les trois sont précédées par les aiguilles d'Etretat et de Belval, plantées en mer. La première fut vénérée par Maurice Leblanc dans Arsène Lupin. Cultissime Etretat !

Cap Canaille, l'abrupt provençal entre Cassis et La Ciotat 

De Cassis à La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône, Simone de Beauvoir ne se lassait pas de suivre « à pied des falaises cuivrées ». Louis XIV y voyait la plus belle falaise du royaume. Canaille est un mot qui leur va bien : ces falaises sont réputées avoir servi de cadre aux règlements de compte de la pègre marseillaise ! Aujourd'hui pacifiées, on découvre le vertigineux à-pic de 394 mètres couleur ocre depuis Cassis et ses calanques ainsi que les sublimes panoramas sur la côte méditerranéenne depuis la route menant à La Ciotat.

Cap Blanc-Nez, une proue face au trafic

Avec son voisin Gris-Nez, il se pose en vigie sur l'un des détroits les plus fréquentés au monde, le Pas de Calais, emprunté chaque année par des milliers de navires marchands. Classé Grand Site de France avec Gris-Nez, sa craie domine de 133 mètres l'estran ou la pleine mer, selon les marées. Par beau temps, depuis l'obélisque commémorant une unité de combat lors de la première guerre mondiale, on peut avoir de belles vues sur les falaises de l'Angleterre et en prendre plein les yeux. 

Falaises de Bonifacio, le défi d'équilibre

Bonifacio, en Corse, est bâtie sur un revers de falaise plongeant vertigineusement en mer. Sous les maisons en équilibre (à voir notamment depuis la place du Marché), les impressionnantes falaises maritimes de craie se dressent en sentinelles face à la Sardaigne. Le meilleur moyen d'apprécier cet incroyable aplomb de l'Île de Beauté est de dévaler la paroi par l'escalier du Roi d'Aragon : il relie la haute-ville à la mer et à un puits, qui permit aux habitants de résister aux sièges qu'ils subirent.  

Falaises des gorges du Verdon, le sillon ardent

Le canyon du Verdon constitue les gorges les plus grandes et les plus spectaculaires d'Europe. Entaillant le plateau calcaire entre Var et Alpes-de-Haute-Provence, elles dominent jusqu'à 700 mètres la rivière éponyme, offrant des points de vues inouïs. Belvédères de Meyreste, de l'Imbut, du Point Sublime… sur plus de 40 km entre Castellane et Moustiers, cette faille géologique mérite amplement son surnom de Colorado français, apprécié des touristes du monde entier. 

Le Bec de l'Aigle, totem de La Ciotat

Son profil acéré rend cette falaise un peu inquiétante, une figure de proue taillée au scalpel prête à harponner la mer. Caché derrière les anciens chantiers navals, le Bec de l'Aigle (155 mètres) est une falaise de poudingue bistre aux parois aussi arides qu'un désert. À ses pieds se cachent des calanques, Figuerolles, Mugel, l'anse du Sec. Doté de curiosités botaniques, le Bec de l'Aigle abrite un sentier menant à un sublime panorama. 

La falaise du Pic St-Loup, vigie occitane

Elle symbolise ce pays âpre de garrigue et de vignes posé à quelques kilomètres au nord de Montpellier. Dressé à 658 m d'altitude, le Pic Saint-Loup s'avère aussi impressionnant vu d'en haut que de loin. Depuis les villages de la plaine, sa paroi calcaire d'une absolue verticalité impose le respect. À partir de Cazevieille, un chemin conduit en 1h15 au sommet. Vertige assuré depuis le bord du ravin, dominant toute la région. 

Mont Aiguille, la figure « inaccessible »

Sa forme originale de molaire calcaire détachée du Vercors, en Isère, lui vaut une aura rare dans l'univers des montagnards. Parfait quadrilatère de falaises surmonté d'une pelouse sommitale, ce roc perché à 2 082 mètres d'altitude dans un cadre enchanteur offre sur chaque face 300 mètres de vide. Ne grimpe pas qui veut au sommet ! Des passages encordés sont à négocier. Vaincu pour la première fois en 1492, cette ascension symbolise pour certains la naissance de l'alpinisme. 

Les falaises du cap Fréhel, paradis « ornitho » de Bretagne

De la pluie et des forts vents, des rochers martyrisés par la Manche, des colonies d'oiseaux nicheurs… Tel est le spectacle qu'offre le cap Fréhel, dans les Côtes d'Armor, symbolisé par son phare et la lande d'ajoncs et de bruyère qui l'entoure. Une aire naturelle sauvage remarquable pour ces hautes falaises de Bretagne en schiste et grès rose dominant la mer de plus de 70 mètres. Parmi les cormorans et les goélands, se cache aussi le très rare pingouin torda…  

Les falaises du Tréport, craie conquérante

Sur la Côte d'Albâtre, Le Tréport tient autant sa réputation de son passé de station balnéaire « Belle Epoque » que des falaises de craie qui dominent son centre-ville. Hautes de 106 mètres, il existe deux solutions pour les « visiter » : grimper à pied les 365 marches qui montent sur leur revers ; emprunter l'inédit funiculaire, gratuit, qui les traverse de part en part. Dans les deux cas, on débouche sur un belvédère d'où la vue est prodigieuse. 

Les falaises de Bangor, décor impressionniste

La côte sud-ouest de Belle-Île présente un facies aux parois très découpées entre lesquelles se glissent de petites plages de sable. Sur ce littoral d'une naturalité exemplaire, très exposé aux vents, les falaises et les rochers prennent des formes spectaculaires, comme ceux de Vazen ou les aiguilles de Port-Coton. Ces reliefs ont subjugué le peintre Claude Monet : en 1886, il réalisa 39 toiles de la côte sauvage belle-îloise ! 

Les aiguilles de Bavella, pics de Corse

Direction l'Île de Beauté pour découvrir cette « chaine de falaises » dressée au sud, entre Zonza et Solenzara. La D268 qui joint les deux bourgs, via le col de Bavella (1 218 mètres), révèle le fantastique décor de formations rocheuses déchiquetées allant du rouge bistre au gris foncé. Aiguilles est le mot adéquat pour décrire ces falaises : des pics érodés par le temps dont les parois sont habitées par des mouflons, des faucons, des aigles royaux… et des grimpeurs. 

La falaise du mont Granier, effritement calcaire

Cette montagne des Alpes, près de Chambéry, possède une face nord qui tombe en un à-pic de 900 mètres. Un incroyable escarpement résultant non pas d'une légende mais d'un effondrement survenu au Moyen Âge, provoquant une grande catastrophe humaine. Au cœur de la Réserve naturelle des Hauts de Chartreuse, la falaise calcaire est loin d'être stabilisée : deux éboulements ont eu lieu en 2016 et d'autres doivent encore se produire. A voir de loin ! 

Le massif des Calanques… et puis après la mer

Doit-on encore le présenter ? Ce relief côtier élève ses parois calcaires blanchies par l'intense soleil du sud entre Marseille et Cassis, au bord de la mer Méditerranée. Une barrière naturelle et un terrain de jeu pour des générations de grimpeurs que l'on apprécie idéalement depuis la mer et les calanques, lors d'une sortie en bateau ou en kayak sur les eaux turquoise. En randonnée, des sentiers cheminent sur les crêtes du Parc national, offrant des panoramas magiques sur le grand large. 

La falaise de Céüse, motif d'escalade

Dans les Hautes-Alpes, à une vingtaine de kilomètres de Gap, voilà sans doute l'une des falaises les plus mythiques du monde pour les amateurs d'escalade. Cette paroi calcaire longue de 4 km  possède plus de 400 voies… dont l'iconique « Biographie », l'une des plus difficiles au monde. Si l'on n'est pas grimpeur, on peut se contenter d'observer cette merveille de la nature, raide comme la justice avec ses 130 mètres de haut.