Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

Les plus belles plages de Guadeloupe

Par Philippe Bourget

Des îles, du sable, des cocotiers, une eau translucide… En famille, en tribu ou en solo, venir en Guadeloupe est le plus souvent synonyme de détente balnéaire. Cela tombe bien, l’archipel abrite parmi les plus belles plages des Caraïbes ! Détours en France vous propose son classement favori. Quelle sera votre préférée ?

La plage de Grande-Anse, à Deshaies

guadeloupe-plage-grande_anse-img_3737.jpg

La plage Grande-Anse, à Deshaies, en Guadeloupe

Pour certains, elle n’a pas d’équivalent. Son arrondi splendide sur fond de forêt tropicale, son sable blanc, jaune ou orangé selon les heures de la journée… et son coucher de soleil mythique : la plage de Grande-Anse, au nord de Deshaies (Basse-Terre), offre tous les attributs d’un site tropical d’exception. Et il n’y a pas que les touristes pour s’en apercevoir. Lorsque, plein ouest, le soleil décline sur l’horizon, le temps semble subitement suspendu : les familles guadeloupéennes marquent alors une pause, portable dressé pour immortaliser la scène. Le spectacle est hypnotique : l’astre de jour descend sur l’horizon, la mer des Caraïbes s’embrase d’une couleur fauve tandis qu’au loin, le volcan de l’île de Montserrat envoie dans le ciel son panache de fumée. Splendide. En journée, l’anse s’offre aussi aux baigneurs. Ils devront toutefois être prudents. En cas de vagues, les courants peuvent être ici très forts. Une plage à préférer à l’heure vespérale. Douches et parking disponibles.

L'anse de la Perle, à Deshaies

plage-anse-perle-guadeloupe.jpg

L'anse de la Perle, à Deshaie (Guadeloupe)

Au nord de la plage de Grande-Anse, dont elle est séparée par deux à trois collines boisées, le beau ruban de sable doré de l’Anse de la Perle promet un voyage serein et apaisant au bord de la mer des Caraïbes. Avec le hameau de Rifflet en arrière-plan, c’est l’assurance d’y trouver quelques petits snacks et restaurants agréables. Ils accompagnent des tables et des bancs disposés sous l’ombre protectrice des arbres, mis à disposition des pique-niqueurs. Sauf en cas de houle, la baignade y est sûre et l’ambiance familiale. Des douches sommaires sont en principe en service. Au large, par beau temps, l’île de Montserrat envoie ses signaux indiens dans le ciel : le volcan de cette île britannique, la Soufrière, toujours en activité, laisse échapper ses fumerolles grises. N’ayez crainte, depuis l’Anse de la Perle, vous êtes en sécurité !

La plage de la Datcha, au Gosier

ilot-gosier-guadeloupe.jpg

L'îlot du Gosier face à la plage de la Datcha (Guadeloupe)
L'îlot du Gosier, au large de la plage de la Datcha.

Vous aimez les ambiances locales ? Direction la plage de la Datcha, sur la commune du Gosier. Bien connue pour abriter plusieurs hôtels-clubs (Fleur d’Epée, la Créole Beach Hôtel & Spa…), le Gosier, proche de Pointe-à-Pitre, est aussi une ville animée de 28 000 habitants. Conséquence : les plages sont investies par les familles locales, en particulier le week-end. Celle de la Datcha présente la particularité d’être au cœur du bourg, près de la Poste et de l’église catholique Saint-Louis. Ambiance musicale, pique-nique et glacières, petits restaurants de plage, vente ambulante… c’est la Guadeloupe ! Au large de la plage, l’îlot du Gosier et son phare vous tendent les bras. Situé à quelques encablures, on peut s’y rendre en bateau (les locaux vous y emmènent), en kayak (location sur place) ou même à la nage pour les plus sportifs. Bref, une plage appropriée pour s’immerger dans la vie locale… ou pour venir boire un café le matin (ou un « décollage », le punch du réveil !), avec les Guadeloupéens.

La plage de Bois-Jolan, à Sainte-Anne

plage-bois-jolan-sainte-anne-guadeloupe.jpg

La plage de Bois-Jolan à Sainte-Anne (Guadeloupe)

Avec Le Gosier et Saint-François, Sainte-Anne, sur la côte sud de Grande-Terre, forme le triptyque de choc du tourisme guadeloupéen. Mais attention, pour les plages, ici, les avis divergent ! D’un côté, il y a les inconditionnels de la plage de la Caravelle, avec son sable blanc fin comme de la farine et ses inestimables cocotiers. Sauf qu’il faut faire une croix sur la tranquillité, car elle jouxte le Club Méditerranée et le port des Galbas. Haute fréquentation assurée, excepté tôt le matin ou à la tombée de la nuit. Du coup, il y a ceux qui préfèrent la plage de Bois-Jolan. Située à l’est de la précédente, beaucoup plus sauvage, elle est bordée aussi de cocotiers et de raisiniers. Une eau transparente, des nuances de bleu et de vert, un air de lagon avec ses affleurements de corail… elle est d’autant plus agréable qu’elle est relativement éloignée de la route N4. Une plage parfaite pour la détente en famille, le snorkelling et les jeux sur la plage.

La plage de l’Anse à l’Eau, à Saint-François

plage-anse-a-l-eau-guadeloupe_0.jpg

La plage de l'Anse à l'Eau, à Saint-François (Guadeloupe)

Au bout du bout de l’île, cette plage de Guadeloupe est l’une des plus secrètes. Située sur la commune très touristique de Saint-François, en direction du Moule, elle se trouve à la racine de la Pointe des Châteaux, tournée vers l’Atlantique. Mais pas de crainte d’y rencontrer la foule. Loin du cœur du bourg, c’est une petite anse naturelle isolée et bénie des Dieux, avec une eau d’un bleu intense. Une sorte d’éden tropical perdu que son accès par une route puis par un chemin difficile rend encore plus exclusif. Sur place, la récompense est méritée : du sable ivoire encadre des mamelons à la végétation arbustive, face à une eau couleur lagon. Seules précautions à prendre : emporter de l’eau, des chapeaux, voire des parasols, car l’ombre fait défaut. Qui aurait pu penser que la Guadeloupe abrite une plage aussi calme même au plus fort de la haute saison (novembre à mars) ?

La plage de la Grande Anse ou des Salines, à Saint-François

pointe-chateaux-guadeloupe-grande-anse.jpg

La pointe des Corbeaux et la plage de la Grande Anse (Guadeloupe)
La pointe des Châteaux, la pointe du Colibris et la plage de la Grande Anse.

Drôle de plage que celle des Salines, à la Pointe des Châteaux. Sur cette avancée rocheuse aux faux airs de Bretagne, elle trône plein nord, face à l’Atlantique, offrant la meilleure vue possible sur l’île de la Désirade. Sa spécificité ? Elle est protégée par une barrière de corail et constitue un écosystème terre-mer unique, entre océan et marais. Sa bande de sable est très accueillante, à condition d’y planter un parasol car l’ombre est rare. On y accède depuis la D118, en se garant sur le bas-côté, juste avant le terminus de cette route menant à la Pointe des Châteaux. On l’a rejoint ensuite en 5-10 mn à pied, en laissant sur sa gauche l’étang des Petites Salines. Autre avantage, elle est à deux pas de l’ultime éminence de la Pointe des Châteaux, la Pointe des Colibris. Un rocher plus élevé que les autres porte une croix, depuis laquelle la vue embrasse l’océan, l’île de la Désirade et les îles de la Petite-Terre (réserve naturelle). C’est magnifique.

La plage de Malendure, à Bouillante

plage-guadeloupe-malendure-img_3961.jpg

La plage de Malendure, à Bouillante, en Guadeloupe

Immanquablement, vos pas en Guadeloupe vous mèneront jusqu’à Malendure, hameau de Basse-Terre posé au bord de la mer des Caraïbes. La raison ? C’est ici que l’on trouve le plus grand spot de plongée sous-marine de l’île. Alors quitte à venir une demi-journée s’immerger en combinaison et bouteilles dans les hauts fonds des îlets Pigeon, au sein de la célébrissime « Réserve Cousteau » (les clubs de plongée ont ici pignon sur rue), autant en profiter pour se reposer aussi sur la plage, une fois le baptême achevé. Qui dit Sud Basse-Terre dit volcan et sable noir : la longue plage de Malendure n’échappe pas à la règle et c’est sur des grains de basalte et de quartz d’un sombre profond que vous déposerez votre serviette de plage. Conseil d’habitué : allez-y en toute fin de journée, quand les familles repartent à Basse-Terre ou à Pointe-à-Pitre. L’affluence est sinon considérable, notamment le week-end. Et les places de parking, dès 9h30 le matin, aussi rares un requin sous la banquise… En snorkelling, vous en profiterez pour essayer de voir des tortues marines et, en prime, assisterez au coucher du soleil, avec les îles Pigeon au premier plan. Il n’est pas aussi romantique que sur la plage de Grande-Anse, à Deshaies, mais il vaut tout de même le déplacement.

La plage de l’Anse-Bertrand, à… Anse-Bertrand

guadeloupe-plage-anse_bertrand-img_3642.jpg

La plage de l'Anse-Bertrand, en Guadeloupe

Voilà un secteur de l’île où les touristes vont rarement, et c’est bien dommage. Tout au nord de Grande-Terre, la commune d’Anse-Bertrand a conservé ses attributs créoles… et quelques moulins à vent. Ici, la grande nature reprend ses droits et l’activité touristique la plus recommandable est la randonnée, autour de la très sauvage Pointe de la Grande Vigie ou de la Porte d’Enfer. Autre choix, la détente, sur l’une des plages de la commune. Celle d’Anse-Bertrand (dite aussi Plage de la Chapelle), ne manque pas d’atouts. Au sud du village, avec son profil sauvage et son sable lourd drossé face à la furia océane, elle peut intimider par gros temps. Des cocotiers clairsemés et des carbets offrent une ombre bienvenue tandis que le cabanon Zion Train régale de ses glaces et de ses sandwiches. Loin des stations balnéaires touristiques, c’est un lieu approprié pour ceux qui veulent découvrir la Guadeloupe des guadeloupéens.

La plage de Pompierre, Les Saintes

plage-pompierre-les-saintes-guadeloupe-img_3806.jpg

La plage de Pompierre, Les Saintes, en Guadeloupe

Impossible d’aller en Guadeloupe sans effectuer une excursion aux Saintes. Cet archipel ensoleillé et sec situé au sud de Basse-Terre est une « destination dans la destination ». Après avoir mis pied à terre au débarcadère de Terre-de-Haut, la plus peuplée des deux îles habitées, chacun est libre de vaquer à ses occupations. Pour les fans de farniente balnéaire, cap, à pied (ou en vélo, voire en scooter – locations sur place), sur la plage de Pompierre. Formidablement bien abritée dans une petite baie profonde, quasi fermée par un rocher isolé (sur lequel les bons nageurs peuvent se rendre), elle illustre ce que peut être un « paradis tropical » : du sable fin (sauf si les algues brunes en ont décidé autrement…), de grands arbres sous lesquels trônent des tables de pique-nique et cet indéfinissable sentiment de liberté associé à tout lieu reculé perçu comme peu accessible. Bref, pour ceux qui aiment les – belles – plages, la Guadeloupe a de sérieux arguments.

Tags