Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

Urbex : les lieux abandonnés les plus fascinants de France

Par Philippe Bourget

Le temps s’y est arrêté après un abandon, une faillite ou simplement le travail de sape des années. Châteaux ruinés ou parcs d’attractions délaissés, églises ou usines détruites… la tendance urbex, abréviation de urban exploration, consiste à investiguer des lieux oubliés. Pas toujours légale, elle révèle des pans étonnants de notre histoire, ancienne ou plus récente.

 

AVERTISSEMENT

L'urbex est une pratique illégale.

Aérocity, friche festive (Ardèche, Auvergne-Rhne-Alpes)

parc-attraction-gacy-land-34-uni-medias.jpg
Parc d'attraction Aérocity

C’est un parc d’attractions abandonné sur les collines de l’Ardèche, à Lanas. Aérocity, premier nom du site avant qu’il ne soit renommé Parc Avenue des années plus tard, amusa (un peu) la galerie pendant près de 25 ans, de 1990 au début des années 2010. Puis il ferma, victimes de faillites et de restructurations ratées. Aujourd’hui, le lieu affiche son spectacle de désolation, des toboggans bleus livrés aux éléments, des manèges et des bassins d’eau à l’abandon… La nature a repris ses droits et les fans d'urbex adorent.

Domaine des Trois Colonnes, banlieue sauvage (Essonne, le-de-France)

domaine_des_colonnes_premiere_photo89.jpg
Domaine des Trois Colonnes

C’est sans doute l’un des lieux abandonnés les plus intrigants de France. A Angervilliers, dans l’Essonne, ce manoir de style anglo-normand bâti au début du 20e siècle croupit depuis des décennies dans un état de délabrement avancé, entouré d’un parc rendu à sa pleine nature. Le manoir a été investi par des artistes de street art (et des taggeurs) et livre ses grandes pièces ouvertes à tous les vents. Il est possible d’aller aux étages et au sous-sol. Un lieu inédit, doublé, à côté, d’un « château rose » (19e s.), lui aussi très délabré.

Château Mennechet, arty land (Oise, Haus-de-France)

chiry-ourscamp_chateau_mennechet_03_c_chatsam_1.jpg
Château Mennechet

Vous connaissez sans doute ces chantiers de rénovation urbaine où l’on ne garde que la façade ancienne pour reconstruire à neuf à l’intérieur. Voilà à quoi ressemble le château Mennechet, dans l’Oise : une façade… mais sans remise à neuf derrière ! Bâtie à la fin du 19e siècle à Chiry-Ourscamp, près de Compiègne, jamais achevée, la bâtisse livre ses pans de murs délabrés encore empreints de leur majesté architecturale. Bombardé également lors de la guerre 14-18, l’édifice trône telle une figure de style arty au milieu de la campagne.

Sanatorium d’Aincourt, santé déclinante (Val d'Oise, le-de-France)

sanatorium_daincourt_premiere_photo_1.jpg
Sanatorium d’Aincourt

Cap sur le Val d’Oise pour découvrir ce vaisseau en béton armé construit dans les années 1930. Centre dédié au traitement de la tuberculose, inséré dans le site de l’hôpital du Vexin et entouré d’un parc, il a été définitivement abandonné en 2001. Squatté, taggé, mais aussi lieu de tournage de films, il se trouve dans un état extrêmement dégradé. Sa longueur de paquebot, ses coursives et ses vastes salles lui confèrent toutefois une aura encore forte auprès des amateurs d’exploration urbaine… et des joueurs de paintball.

Bains Pommer, temps suspendu à Avignon (Vaucluse, PACA)

img_9369.jpg
Bains Pommer

Un jour de 1972, on a fermé la porte et depuis rien n’a bougé. Ainsi se présentent ces bains publics inaugurés en 1890 au cœur d’Avignon. A l’époque, ils avaient une fonction thérapeutique, avec des traitements à base de soufre. Depuis leur arrêt, c’est le statu quo : des tickets de caisse jaunis ; d’antiques publicités aux murs ; une salle d’attente Belle Epoque avec un banc en bois, surmontée d’une verrière ; des cabines de soins sur deux niveaux… Figés dans leur jus ! Rachetés par la ville, ils ont vocation à devenir un musée.

Oradour-sur-Glane, l’horreur de la guerre (Haute-Vienne, Nouvelle-Aquitaine)

det_oradour-09.jpg
Oradour-sur-Glane

Tout sauf oubliées, ces ruines sont le témoin des exactions dont l’homme est capable. Respect total pour la mémoire des 643 victimes du massacre perpétré le 10 juin 1944 par des soldats de la division Das Reich, dans ce village de Haute-Vienne. Il reste de ce drame des souvenirs et un village en ruine, à travers lequel on chemine avec une intense émotion. Où comment le tourisme urbex ravive les temps douloureux de notre Histoire...

L’église Saint-Etienne-le-Vieux, résistante dans l’âme (Calvados, Normandie)

det_BRNorm0233.jpg
L’église Saint-Etienne-le-Vieux

Nul besoin de courir la campagne ou de prendre des risques pour découvrir cet édifice : il se trouve en plein centre-ville de Caen ! Désacralisée après la Révolution, l’église dont l’origine remonte au 10e s. a joué de malchance. Pilonnée lors des invasions anglaises aux 14e et 15e s., rebâtie entre le 15e et le 17e s. en style gothique flamboyant, elle est délaissée après 1789 puis à nouveau endommagée en 39-45. Son ossature a toutefois résisté et s’offre au regard des touristes de passage dans la capitale normande.  

Le Tolosan, l’hôtel enseveli (Haute-Garonne, Occitanie)

hotel-soeurs-papin-6-uni-medias.jpg
Hôtel des sœurs Papin

Végétation envahissant pièces et fenêtres, vent d’autan soufflant dans le néant, gravats et déchets au sol… il fait triste mine, ce bâtiment érigé sur une colline de Boussens, commune de Haute-Garonne proche de Saint-Gaudens. Son heure de gloire remonte à la fin des années 1980, quand Elf Aquitaine décide de construire un centre de séminaires. Fermé en 1997 après que l’entreprise a déménagé à Pau, il devient un complexe hôtelier de luxe, Le Tolosan. D’échecs en reprises ratées, le géant de béton s’est endormi sur son passé… Et n'attire désormais que les urbexeurs, explorateurs de ruines...

Manoir Pavlovitch, destin tragique (Ile-de-France)

manoir-pavlovich-4-uni-medias.jpg
Manoir Pavlovich

Perdu près de Paris, ce manoir exhale un parfum inquiétant. Demeure de plaisance construite sous Napoléon III, elle est imprégnée de l'histoire tragique d’un couple de propriétaires, dont l’épouse fut défigurée à vie après un accident. Celle-ci se serait laissé mourir ici, abandonnée à ses tourments. Le manoir est aujourd’hui dévasté mais conserve au rez-de-chaussée un piano poussiéreux et une marquise extérieure. Volets branlants, rideaux tombant en poussière, ferronneries rouillées… ambiance énigmatique garantie !

La Mothe-Chandeniers, ruine végétale ressuscitée (Vienne, Nouvelle-Aquitaine)

mothechandeniers2_cdartagnans_la_mothe_chandeniers.jpg
La Mothe-Chandeniers

Où comment des milliers de personnes se sont prises de passion pour ce château ruiné de la Vienne... D’abord médiéval, maintes fois détruit et remanié, la demeure est ravagée par un incendie en 1932. Le lieu devient alors une sorte de puits végétal, mêlant vieilles pierres et arbres dans un foisonnement de nature. Jusqu’à ce qu’une campagne de collecte de fonds soit lancée pour le restaurer, en 2017. Relayé par les médias, le projet séduit le public et les 2 M d’€ récoltés permettent de le réaménager. Il est désormais ouvert au public.

Les blogs et les comptes youtube (vidéos) urbex à suivre

Il existe toute une communauté très active d'urbexeurs, et leurs blogs regorgents de photos et de vidéos des sites. Ils opèrent dans toutes les régiosn de France, à l'étranger, et pratiquent différents types d'urbex (cataphilie, toiturophilie...). En voici une liste non exhaustive :

VOS QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES

L'urbex est-il légal ?

Non, l'urbex est une pratique illégale, puisqu’il s’agit d’une violation de propriété privée.

Pourquoi faire de l'urbex est-il dangereux et interdit ?

Pratiquer l’urbex peut se révéler dangereux. Les endroits sont souvent délabrés et peuvent re sujets à des chutes d'objets, des effondrements et mme des explosions.

Comment trouver les sites et spots urbex ?

Il faut s'adresser à des blogs d'urbexeurs spécialisés.

Tags