10 bonnes raisons de visiter Moulins

Par Léa Billon
Publié le 22/05/2015

À 2h30 de Paris, Moulins se prête aux escapades culturelles. Vivier de collections en tous genres, la ville est le témoignage de plusieurs siècles d’Histoire de France, des Ducs de Bourbon à nos jours. De Louis Mantin en passant par les plus grands costumes scéniques et le musée de la Visitation…

1 - Remonter le temps dans le coeur médiéval

Vue générale de Moulins La ville doit probablement son nom aux nombreux moulins présents dans la région mais une légende raconte qu’Archambaud, sire de Bourbon, perdu au cours d’une chasse se réfugia dans un moulin pour la nuit. Il tomba amoureux de la jeune et jolie meunière et érigea un pavillon de chasse. Le pavillon de chasse devint château et la ville naquit tout autour ! Classée ville d’Art et d’Histoire, Moulins s’illustre par un riche patrimoine hérité du Moyen-Âge et de la Renaissance. Les petites rues étroites et pavées, bordées de belles maisons à pans de bois, les hôtels particuliers aux façades de briques roses et noires losangées, le Jacquemart ou la Chapelle de la Visitation offrent aux regards curieux de nombreux édifices chargés d’histoire.

Le Triptyque du Maître de Moulins

Incontournable, la cathédrale renferme le fameux Triptyque du Maître de Moulins. Ce tableau, qui a su traverser cinq siècles sans restauration, est souvent qualifié comme étant un des chefs-d’oeuvre de la peinture de la fin du Moyen-Âge. Niché dans la Chapelle des Evêques, le triptyque représente une Vierge en gloire entourée du Duc Pierre II, de la duchesse Anne, fille de Louis XI et de leur fille Suzanne. De renommée internationale, il garde tout son mystère quant à l’identité exacte de son créateur !

2 - Se laisser surprendre par la Maison Mantin

maison_mantin Il était une fois, à la fin du XIXe siècle, un riche bourgeois, Louis Mantin, qui se fit construire une imposante demeure aussi cosmopolite que cossue. Se sachant malade, il rédigea un testament selon lequel il souhaitait que sa maison soit ouverte au public cent ans après sa mort de façon à montrer aux visiteurs "un spécimen d’habitation d’un bourgeois du XIXe siècle". Le voeu, de l’excentrique donateur, fut excaucé : après plus d’un siècle de sommeil, la Maison Mantin est aujourd’hui un véritable cabinet de curiosités avec un goût prononcé pour la rareté, l’insolite, l’éclectisme et l’exotique. Des serpents dans du formol, des portraits drolatiques et effrayants, des pictogrammes étranges, des indices maçonniques, des bouddhas, des vitraux codés d’idéogrammes ou de démons, des mosaïques, des faïences, des animaux empaillés et des oeuvres d’art… La richesse des collections de cette étonnante bâtisse lui confère un caractère unique, miroir original d’un passionné et d’une époque : le XIXe siècle. 

3 - Découvrir les racines de l'Allier (Musée Anne de Beaujeu)

museue_anne_de_beaujeu Réunion des musées municipal et départemental, le musée Anne de Beaujeu doit beaucoup aux dernières volontés du Moulinois et collectionneur Louis Mantin. Au début du XXe siècle, ce dernier légua sa maison, ses collections et une somme d’argent aux pouvoirs publics pour la création d’un musée rassemblant les deux collections dans le pavillon Anne de Beaujeu à la condition que celui-ci soit ouvert au public dans les cinq ans suivants sa mort. C’est ainsi que le nouveau musée ouvrit ses portes le 5 juin 1910. Le musée Anne de Beaujeu constitue l’un des premiers exemples d’architecture et de décor Renaissance construit en France. Il se compose d’un portique à l’italienne dans lequel s’ouvre une tour percée de trois arcades déclinant tout le registre ornemental de l’époque. Constituées de dons, d’achats et de dépôts de l’Etat, les collections du musée regroupent quelques 20 000 objets d’art, d’archéologie et d’histoire naturelle dont une partie seulement est présentée dans les salles d’exposition. 

4 - Marcher sur les pas de Coco Chanel…

coco_et_adrienne_1906_23_ans Saviez-vous que c’est à Moulins que Gabrielle est devenue Coco… ? En 1900, une jeune fille pauvre de 18 ans débarque à Moulins, fraîchement admise à l’Institution Notre-Dame pour y apprendre la couture. Nul ne se doute alors que le destin extraordinaire de Coco Chanel est en train de s’écrire ! Tracée par le service patrimoine de l’Office du Tourisme, la visite guidée "Sur les pas de Coco Chanel", de 1,5 km, permet d’écumer la douzaine de lieux et institutions moulinoises où Gabrielle Chanel avait ses habitudes.

 

 

Coco Chanel et sa tante Andrienne en 1906.

5 - Découvrir le génie des visitandines à l’ombre des cloîtres (Musée de la Visitation)

musee_de_la_visitation Façonné par la passion de Gérard Picaud, l’homme de confiance des soeurs, le Musée de la Visitation, créé en 1991, est né du désir de 89 monastères de faire connaître leur Institut, leur spiritualité et leur Histoire dans la ville où est décédée leur fondatrice, Sainte-Jeanne de Chantal Frémyot. Unique au Monde, il permet de découvrir un patrimoine inédit composé de près 10 000 pièces sur cinq siècles d’art. Depuis plusieurs années, le musée met l’accent sur le génie et la qualité des travaux d’aiguilles via des expositions thématiques consacrées à la collection textile.

Exposition temporaire "Nous, visitandines de Moulins"

Découvrez les liens urbanistiques et sociaux tissés entre les visitandines et la ville qui les accueille depuis 400 ans, au travers de pièces d’archives, d’œuvres d’art inédites et de souvenirs bourbonnais émouvants (du 5 mai au 24 décembre 2015). 

6 - Faire une pause au grand café

le_grand_cafe à moulins Le Grand Café, café-brasserie sur la place d'Allier, est l'un des plus beaux de France. Inscrit à l'Inventaire des Monuments Historiques, il a conservé sa décoration de 1899. De style Art-Déco, sa devanture de boiseries, ses murs habillés de miroirs dont les reliefs combinés déploient l'espace à l'infini, sa pendule et son baromètre sont formidablement conservés. 

7 - Assister à un lever de rideau unique sur les coulisses des spectacles

centre_national_du_costume Ouvert en 2006, Le Centre national du costume de scène (CNCS) est un des premiers musées au monde dédié aux costumes et décors de scène. Issues de dons et des collections de la Bibliothèque nationale de France, de la Comédie-Française et de l’Opéra national de Paris, il rassemble plus de 10 000 pièces uniques. Fleuron muséographique de la ville, situé dans l’ancienne caserne de cavalerie du XVIIIe siècle, le CNCS s’attache à redonner une seconde vie au patrimoine matériel des spectacles. Les plus grands costumes y sont conservés : celui de Maria Callas dans Norma en 1964, l’armure de Jean Marais dans Britannicus en 1952 ou encore les tutus de Christian Lacroix pour Les Anges ternis en 1987.

Dans les pas chassés de Rudolf Noureev

En dehors des expositions temporaires, le Centre abrite également la collection Noureev avec une scénographie qui commémore la carrière du danseur étoile le plus célèbre du XXe siècle. Costumes, tableaux, sculptures, gravures, estampes, meubles, instruments de musique, photographies personnelles ainsi qu’une reconstitution de son appartement Quai Voltaire à Paris saluent cette immense personnalité de la danse. 

8 - Déguster un Palet d'Or

facade_les_palets_dor à Moulins
Créé à Moulins à la fin du siècle dernier par Bernard Sérardy, le Palet d'Or est sans conteste la spécialité sucrée de la capitale historique du Bourbonnais. Ce chocolat mi-amer, composé d'une ganache faite à partir d'un mélange de chocolat et de crème fraîche, et légèrement parfumé au café, possède la particularité d'être recouvert par quelques paillettes d'or fin. Ce petit plaisir fut un tel succès à l'époque qu'il sera copié de nombreuses fois, un chocolatier de Saint-Germain-en-Laye déposa même un brevet à son nom. Après des années de procès, l'appellation Palets d'Or fut rendu à son créateur, et par la même occasion aux Moulinois, ravis de pouvoir retrouver ce qu'ils considèrent comme leur patrimoine local.
 

9 - Retomber en enfance (Musée de l’illustration jeunesse)

musee_de_lillustration_jeunesse Unique lieu en Europe dédié à l’illustration du livre de jeunesse, le Musée de l'illustration jeunesse (Mij) conserve plus de 3 400 planches originales de styles et de courants variés et une collection de plus de 11 500 albums illustrés, du XIXe siècle à nos jours. De la gravure au pop-up, de Gustave Doré à Grégoire Solotareff, le musée met l’accent sur les milliers d’images qui fascinent les enfants depuis 200 ans. Installé dans le prestigieux hôtel de Mora, autrefois siège des célèbres imprimeries Desrosiers, le Mij couvre 350 m2 d’exposition sur deux étages et possède une aile réservée aux ateliers et animations.

10 - Prendre du bon temps à l’hôtel de Paris

spa-hotel de paris à Moulins Hôtel de caractère et demeure de style XIXe bâtie en 1834, l'hôtel de Paris est aujourd'hui un élégant complexe hôtelierer grand luxe, classé 4 étoiles. Ghislaine et Philippe Boismenu, les propriétaires des lieux, ouvrent les portes de cette  étape incontournable de la mythique Nationale 7, véritable écrin de quiétude situé en plein coeur du centre historique de Moulins. Ses deux restaurants : "La Cave à viande" (brasserie) et son restaurant gastronomique "Le 1834" vous invitent à découvrir une cuisine du terroir. Le Spa, abrité dans les cryptes de la chapelle, est un sanctuaire dédié au bien-être et à la beauté.